Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 01Article 427482

Crime & Punishment of Friday, 1 December 2017

Source: chateaunews.com

Tragédie à Mora: il a tué pour une modique somme de 200f


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Vous aurez certainement du mal à le croire et surtout vous convaincre que cette tragique histoire s’est passée chez nous. La scène se déroule au quartier Massare dans la ville de Mora.

Dans le vacarme de la gare routière, une banale dispute a éclaté entre un jeune vendeur ambulant de produits pharmaceutiques et un autre plus jeune réputé délinquant. Et soudain sans que personne ne comprenne ni le pourquoi et ni le comment, le corps du jeune vendeur ambulant gis au sol dans une mare de sang. Très vite la foule accoure pour s’enquérir de la situation.

« Mais qu’est ce qui s’est passé ? C’est horrible ! Il a un coupe-coupe dans le ventre ! » s’exclame une spectatrice médusée.
Dispute banale

Selon des témoins trouvés sur place, le tragique incident a débuté par de simples échanges verbaux.

« Nous les avons entendus discuter sans y prêter attention tant elle semblait banale » témoigne un riverain.


La pomme de discorde serait une somme de deux cent francs (200 F CFA) ! La victime aurait juste demandé au délinquant cette somme qu’elle lui devait et pour son malheur, il a voulu retenir son débiteur qui faisait mine de ne rien comprendre. Emporté par la réponse du jeune délinquant à qui il tentait vainement de soutirer son dû, il se mit en devoir de faire pression en usant de la force pour introduire sa main dans la poche de celui qui allait fatalement lui répondre par une manière plus forte encore. C’est ainsi qu’il n’hésita pas à recourir au long couteau qu’il portait sur lui juste dans la poche arrière de son propre pantalon et poignarda le jeune vendeur ! Triste fin pour un jeune homme qui se battait pour son gagne-pain.


Aussitôt alertés, les éléments de la police se sont rendus sur les lieux du crime où ils n’ont pas mis longtemps à mettre la main sur l’auteur de l’odieux crime. Cette tragique histoire, la énième du genre dans la zone de Mora devrait interpeller les autorités et les populations. On se rappelle qu’au mois de septembre dernier, un militaire avait abattu sa copine pour infidélité !

Ainsi, il y a péril en la demeure avec la multiplication des crimes. Il serait urgent pour toutes les composantes sociales d’œuvrer pour la préservation des valeurs culturelles, sociales et citoyennes qui font la fierté du Mayo Sava pourtant en zone d’insécurité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter