Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 22Article 624550

Actualités of Friday, 22 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Trafic que fausses cartes de vaccination : un agent sévèrement sanctionné par le Minsanté

Centre de vaccination international Centre de vaccination international



• L’agent en question était une employée du Centre de vaccinations internationales de Yaoundé

• Il s’agit d’un véritable réseau qui opère

• Elle a été sanctionnée pour 3 mois



Certains Camerounais ont toujours peur de se faire vacciner contre la Covid-19. Ils ont toujours peur des effets indésirables et des incertitudes qui entourent les vaccins. Mais comme ces derniers temps, l’Etat semble imposer l’obligation vaccinale, certains sont obligés de faire recours aux cartes de vaccination traficotées. Et en l’espèce, ce ne sont pas les faussaires qui manquent. Un réseau de faussaire vient d’être démantelé obligeant le ministère en charge de la santé à infliger une lourde sanction à un des membres dudit réseau.



L’agent indélicat est une employée du Centre de vaccinations internationales de Yaoundé. Après la découverte du pot aux roses, elle a été suspendue par le ministre de la Santé publique (Minsanté) pour une durée de trois mois « renouvelable ». Elle est suspectée d’appartenir à un réseau de trafic de fausses cartes de vaccination contre la Covid-19.

Selon Cameroon tribune, le chef dudit centre, Dr Yanne Emmanuel Ntsobo Njoh Bolo Bolo, a été alerté lorsque son attention a été attirée sur une fausse carte de vaccination contre la Covid-19 portant sa signature.
Le détenteur de cette carte avait besoin de ce document pour voyager hors du Cameroun. Mais n’était pas prête à recevoir le vaccin. Après plusieurs négociations, il aurait finalement obtenu la carte de vaccination auprès d’un personnel du centre, sans avoir été vacciné.

Après des enquêtes menées en interne, l’on a découvert que d’autres agents de santé étaient impliqués dans ce trafic. Ceux-ci demandaient jusqu’à 50 000 FCFA par carte de vaccination aux «clients».

Cette sanction est assez lourde pour cet agent indélicat. D’après les informations, d’autres agents peuvent subir le même sort dans les jours à venir.
Mais il faut reconnaître que l’obligation vaccinale imposée de fait par le gouvernement est en train de susciter un tollé général. Les corps constitués comme les avocats et les enseignants sont en train de protester contre cette situation. Certains appellent même déjà à des actions pour se faire entendre.

Rejoignez notre newsletter!