Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 07Article 622327

Actualités of Thursday, 7 October 2021

Source: Kalara

TPI de Yaoundé: à 70 ans, un homme accuse son bailleur d'avoir arraché son épouse

Le juge en charge du dossier a finalement ouvert les débats. Le juge en charge du dossier a finalement ouvert les débats.

Abandon de foyer conjugal et complicité d’abandon de foyer conjugal : telles sont les infractions reprochées à Eugénie, Jean Paul et Honoré. Eugénie, l’épouse de Jacob le plaignant dans cette procédure, est l’accusée principale alors que les deux hommes sont leurs anciens bailleurs. Le 30 septembre 2021, Jacob, un homme de 70 ans environ, s’est retrouvé seul devant le Tribunal de première instance (TPI) de Yaoundé centre administratif. Il a saisi le juge pénal afin d’obtenir la condamnation de son épouse, qui a refusé de le rejoindre dans son nouveau domicile. Interrogés lors de l’enquête préliminaire, Eugénie avait reconnu les faits qui lui sont reprochés tandis que ses deux coaccusés ont toujours clamé leur innocence. Malgré l’absence des accusés à l’audience, le juge en charge du dossier a finalement ouvert les débats.

C’est à pas de tortue que Jacob s’est présenté devant la barre pour justifier les raisons qui l’ont poussé à porter plainte contre son épouse. Il a expliqué au tribunal avoir fait la connaissance de Eugénie en 2014 dans une congrégation religieuse. Deux ans plus tard, les deux tourtereaux ont officialisé leur relation sous le régime de la monogamie et la communauté des biens. De leur union est né ensuite un enfant, encore en bas âge. Dans la suite de son témoignage, Jacob déclare qu’il menait une vie paisible avec son épouse jusqu’en 2018, lorsqu’il a proposé à celle-ci d’aller s’installer dans un autre quartier de Yaoundé. « Suite à un petit différend que j’ai eu avec mon épouse, elle a refusé de me joindre dans notre nouveau domicile. Elle continue de vivre dans l’ancienne maison avec la complicité des bailleurs », a-t-il confié.


Aucun franc

S’agissant de Jean Paul et Honoré, Jacob leur reproche le fait que ces derniers, malgré les sommations qu’il dit les avoir adressés, continuent d’héberger Eugénie dans leur appartement. « Je ne suis plus leur locataire. Je ne sais pas pourquoi ils continuent de garder mon époux chez eux. »

Interrogée au cours de l’enquête préliminaire, Eugénie avait reconnu qu’elle n’habite plus avec son époux depuis trois ans. Jean Paul et Honoré ont quant à eux soutenus qu’ils ne sont pas responsables des agissements d’une femme mariée, qui de surquois, est majeure.



Lors de ses réquisitions, le représentant du ministère public a requis la culpabilité de Eugénie et la relaxe de Jean Paul et Honoré. Selon le parquet, les deux hommes ne sont pas complices du fait que la femme de Jacob a décidé d’abandonner son époux et refuse de le rejoindre dans leur nouveau domicile. Jacob réclame la garde de leur enfant et ne demande aucun franc à son épouse à titre de dommages et intérêts. L’affaire a été mise en délibérée pour le 21 octobre 2021.

Rejoignez notre newsletter!