Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 02 28Article 434170

General News of Wednesday, 28 February 2018

Source: Emergence No 1171

TCS: un DG condamné à la prison à vie pour un détournement de 12 milliards


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Il fallait s’y attendre un tout petit peu (comme c’est le cas pour les affaires identiques) dans le dossier N°017/RG-TCS/2018 qui met en cause l’ancien directeur général Andosseh Jeremiah Moni Nwafi face au Ministère Public et l’Etat du Cameroun représenté par le Parc national de matériel de génie civil (Matgenie). L’accusé qui n’a jamais comparu, puisqu’en fuite, était sous le coup d’un mandat d’amener daté du 08 Février 2016.

Le verdict a donc été sans appel : Une condamnation à vie pour le détournement de 11,976 327 249 milliards de FCFA pour laquelle il est appelé à rembourser le montant sus-évoqué dans les comptes du trésor public. Un mandat d’arrêt contre sa personne a été émis. Le Tribunal a ordonné la confiscation des biens de l’ex-Dg qui doit payer 190,572 millions de FCFA au titre de frais de procédure. La déchéance de l’article 30 du Code de procédure pénale a été ordonnée par le président Nyoh Matthias qui était assisté des juges René Lucien Eyango et Annie Noelle Bahouni Batendé.

L’affaire…

Il est reproché à l’ancien directeur général du Matgenie d’avoir, au Cameroun, procédé au remplacement des pièces neuves des engins gérés par la structure à laquelle il appartenait par de vielles pièces tirées tout droit du magasin dont il était par ailleurs le propriétaire.

A cela, s’ajoutent les surfacturations du coût des pièces neuves acquises, le détournement de l’argent de la location des engins du parc de génie civil à des particuliers et la vente des engins de Matgenie de gré à gré en dehors des règles qui régissent le fonctionnement de la Structure sous-tutelle de l’Etat.

Les témoins qui ont déposé tout au long de la procédure ont expliqué que le Matgenie était en situation financière difficile, que durant le mandat de sieur Andosseh qui s’étale de Juin 1994 à Janvier 2005, l’entreprise publique à simplement péricliter. Il a également été dit que les employés de Matgenie ont connu de nombreux mois sans salaire, que les recettes situées à près de 3 milliards ont fini par chuter à 200 millions seulement, que l’accusé commandait des pièces auprès de l’entreprise Belge TMS en opposition aux règles de passation des marchés publics.

Au commencement…

C’est une enquête de l’agence nationale d’investigation financière (Anif), qui en 2006 a été à l’origine de la déchéance de celui qui a pris la poudre d’escampette la même année. Elle avait remarqué des mouvements financiers suspects du compte de l’ancien Dg vers l’extérieur.

Ce qui a donné lieu au déclenchement de la procédure ayant abouti au dossier immatriculé aujourd’hui 017/RG-TCS/201.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter