Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 21Article 624238

Actualités of Thursday, 21 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Sommet de Montpellier : Achille Mbembe répond (encore) aux critiques

Achille Mbembe Achille Mbembe

• Le Camerounais est l'un des architectes du sommet Afrique-France de Montpellier

• A l'issue du sommet, il a remis un document contenant 13 propositions à Emmanuel Macron

• Critiqué pour le contenu des propositions, il revient encore une fois sur le travail qui a été fait


Le prof Achille Mbembe a accordé une interview au site d'information religieux La Croix. Dans cette interview, l'intellectuel camerounais revient sur les propositions qui ont été faites dans le rapport qui a été remis au chef d'Etat français.

Pour Achille Mbembe, la France d'Emmanuel Macron est consciente que le vieux système mis en place depuis des siècle pour tenir l'Afrique et continuer d'asservi le continent est à bout de souffle. Dès lors, soutient-il, il était question d'établir de nouveaux rapports et ce sommet était l'occasion.

"le cycle de la «Françafrique» est arrivé à bout. À la place, il (Emmanuel Macron) veut inventer autre chose. Il est en effet temps de passer à autre chose. Ce passage, il faut l’effectuer ensemble, sinon nous ne réussirons pas. S’agissant de l’Afrique et de la France, c’est le pari que la plupart d’entre nous faisons. D’autres font un pari différent. Pour ce qui nous concerne, je crois qu’à Montpellier, nous avons brisé le moule. Mais c’est le veau d’or lui-même qu’il faut détruire, et cela requiert encore normalement de travail. Pour cela, nous n’avons pas besoin d’incantations. Nous avons tous lu et appris de Cheikh Anta Diop, Nkrumah, Cabral, Sankara et d’autres. Nous n’avons pas besoin de les psalmodier. Nous avons besoin d’une véritable théorie de la liquidation", a-t-il déclaré.

Pour ce qui est des accusations relatives aux débats qui auraient été préparés en coulisse, le professeur camerounais répond:

"Ces débats se sont tenus dans 12 pays africains. Il y en a eu 65 au total. Ils ont réuni près de 5 000 personnes âgées de 25 à 40 ans. D’autres assemblées du même genre ont eu lieu en France au sein de la diaspora. Les réflexions collectives menées au cours de ces débats ont servi de base au rapport que j’ai rédigé et qui a été formellement remis au Président Emmanuel Macron à l’Élysée. Mais cette réflexion collective a aussi été à la base des 13 propositions que contient le rapport".

Le sommet de Montpellier s'est tenu les 8 et 9 octobre et a connu la participation de milliers de jeunes africains et de la diaspora autour d’Emmanuel Macron. Le format de l'évènement a suscité de vifs débats sur le continent.

Rejoignez notre newsletter!