Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 05Article 621859

Actualités of Tuesday, 5 October 2021

Source: La nouvelle

Sanglants affrontements au NOSO: victoire de l'armée sur les sécessionnistes

Les militaires de l'armée Les militaires de l'armée

Au sortir de la commémoration de la réunification du Cameroun, nos forces de défense sont engagées au front dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et dans la partie septentrionale pour la préservation de la souveraineté et de l’unité du Cameroun. Une tâche exaltante à magnifier par toutes les composantes du notre pays.

Mais hélas !
L’année 2021 voit les accrochages se multiplier entre les forces de défense et les terroristes dans les régions du nord-ouest et du Sud-ouest et la région de l’Extrême nord. Dernier exemple en date encore présent dans les esprits, l’embuscade meurtrière dans laquelle 15 de nos vaillants soldats sont tombés le 16 septembre dernier dans le département du Ngoketunja, dans le nord-ouest, les armes en main. Pour une certaine opinion, c’est un fait banal. Pire, sur les réseaux sociaux, on découvre que certains de nos compatriotes font carrément l’apologie des terroristes.

« Nos condoléances aux groupes armées Ambazoniens », peut-on lire dans un post de Kah Walla, présidente du parti politique dénommé Cameroon People Party (Cpp), à l’occasion de la commémoration du 60ème anniversaire de la réunification. Et l’armée camerounaise dans tout ça ? Comme cette petite femme politique (au propre comme au figuré), il y a certains Camerounais qui refusent de magnifier le travail de nos hommes en tenue au front. Des hommes et des femmes prêts au sacrifice suprême pour défendre l’intégrité territoriale de notre pays et la protection des hommes et de leurs biens. Il s'agit de l'armée du Cameroun, cette institution composée des hommes et des femmes de toutes les régions du pays qui se sont engagés à servir et à défendre leur pays jusqu'au sacrifice suprême.

Et justement, au moment où ces hommes et femmes, parce que menant un combat juste, paient le prix fort, certains esprits atteints de crétinisme et encore et toujours les mêmes, tentent d'en profiter pour leur saper le moral. Qu'il soit clair, une armée nationale n'est la propriété de personne, même pas du président de la république, c'est le patrimoine national et chaque fois qu'un soldat tombe au front, c'est la nation toute entière qui doit se lever et célébrer ce sacrifice comme cela se voit ailleurs. Seulement d'où vient-il qu'au Cameroun, des individus - parce qu'ils se disent opposants - jubilent lorsque de vaillants défenseurs de l'intégrité territoriale - nos soldats, nos fils, nos frères, nos amis, nos pères - sont touchés dans leurs chair ?

L'armée nationale doit être célébrée et respectée. Avis à tous les inaptes intellectuels qui s'invitent dans le champ politique. De nombreux observateurs en viennent aujourd’hui à dénoncer l’attentisme du gouvernement face à ces individus sans foi ni loi qui font publiquement l’apologie du terrorisme. Evitez de suivre notre regard lors du récent concert-meeting de Valséro au Zénith à Paris.

Rejoignez notre newsletter!