Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626440

Actualités of Tuesday, 2 November 2021

Source: Le Point

Sérail: voici pourquoi Biya a nommé Luc Magloire Mbarga, Ministre du Commerce

Luc Magloire Mbarga, Ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga, Ministre du Commerce

Habitué des négociations de haut niveau, Paul Biya avait vu juste en lui confiant le ministère camerounais du Commerce. Faisant face à de multiples crises, l’homme est devenu le démineur en chef de la surenchère sur les marchés.

Présent aux quatre coins de la République, le Mincommerce ne déçoit pas et conduit les missions qui lui ont été assignées avec un sens patriotique élevé et déterminé. Bien plus que ce gendarme des spéculateurs qu’il est, ce dévoué au président de la République est l’un des rares à faire l’unanimité au sein de l’opinion. Le Point Hebdo vous rend sa copie. Et sans fanfaronnade…

On peut le dire sans hésiter : s’il y a un ministre dans le gouvernement camerounais qui rassure et qui applique à la lettre la politique définie par le chef de l’État en matière du bien-être des populations, Luc Magloire Mbarga Atangana est certainement le meilleur. Pour la seule raison que depuis qu’il est en poste le 8 décembre 2004 à la tête du ministère du Commerce, il tient les marchés à l’œil. Et ce n’est pas les attaques des spéculateurs de tous bords qui manquent de déstabiliser le pays en créant des pénuries artificielles.

Ou encore des importateurs véreux qui tentent de faire des marges astronomiques sur le dos des pauvres consommateurs camerounais. Pour toutes ces attaques qui peuvent en tout temps faire basculer le pays dans une crise insurmontable. Et une crise qui vient s’ajouter à la crise sanitaire et aux crises sécuritaires dans le Nord-Ouest, le Sud-ouest et l’Extrême-Nord seraient dommageable pour un Cameroun en quête d’émergence.

Le gendarme
Pour barrer donc toutes ces velléités de surenchère sur nos marchés, le ministre du Commerce s’est assis sur une stratégie gagnante : la négociation et la concertation avec les acteurs du marché et les opérateurs économiques. C’est ainsi qu’il ne se passe pas un mois sans que Luc Magloire Mbarga Atangana ne réunisse dans son département ministériel les opérateurs pour mettre en place des stratégies gagnants-gagnants.

A peine l’on annonce une éventuelle pénurie du riz sur le marché que le ministre du Commerce invite les opérateurs de la filière pour une concertation qui étouffe la crise dans l’œuf. Les acteurs de la filière ciment et autres matériels de construction menace d’augmenter les prix sur le marché, que Mbarga Atangana, toujours bon pied, bon œil, recadre les uns et les autres pour les ramener à des meilleurs sentiments. Il en est ainsi avec toutes les filières. Et lorsque la menace se fait précise, il n’hésite pas à sortir le bâton pour réprimer puisqu’il en a le pouvoir et les moyens.

Son bras de fer l’opérateur avec Congelcam qui a fait les choux gras d’une certaine presse il y a de cela quelques mois, en est la parfaite illustration. Mais ceci n’arrive que lorsque la concertation n’a pas produit d’effets escomptés.

Le patriote
Luc Magloire Mbarga Atangana ne se bat pas seulement contre les pénuries et les prix. Il est également au front contre le commerce illicite des marchandises. C’est le bien-fondé de la présence régulière des éléments de la brigade nationale de répression de la fraude du ministère du Commerce qui traque et sanctionne à longueur de journée, les commerçants véreux sur les marchés.

L’actualité du marché des vins et spiritueux ces derniers temps où, des faussaires patentés ont fait irruption dans le secteur pour mettre sur les marchés, des produits frelatés à grande échelle et traquer par les équipes du Mincom-merce, n’est qu’une autre illustration du travail titanesque qui est abattu par l’élite de là Mefou et Afamba. Là encore, Luc Magloire Mbarga Atangana abandonne son sommeil et passe à la traque des mauvais opérateurs dans leur propre terrier. C’est ainsi que boites de nuits, snacks bars et autres lieux de jouissance où ces produits s’écoulent à la pelle, le Mincommerce a lancé sa canne à pêche et la moisson n’a pas été ridicule.

Tendance haussière
Mbarga Atangana, a chevillé tout son corps dans la négociation. Et cela lui colle à la peau comme un gant. L’on se souvient qu’avant d’être nommé ministre du Commerce le 8 décembre 2004, il a fait ses preuves comme porte-parole des pays d’Afrique, Caraïbes et de l’Océan pacifique (Acp)-partenaires de l’Union européenne aux négociations commerciales multilatérales à l’Organisation mondiale du commerce (Orne). C’est certainement là-bas qu’il a affûté son bagout de la négociation qu’il met aujourd’hui en exergue au Cameroun en entretenant le dialogue permanent avec les opérateurs du secteur du Commerce pour une stabilité des prix sur les marchés.

Clairvoyant
Un dialogue permanent et un sens élevé de l’anticipation qui permet aujourd’hui au Cameroun de maitriser toutes les tendances haussières sur ses marchés et d’assurer la disponibilité des produits- de première nécessité. Ces derniers temps, avec la crise sanitaire, Luc Magloire Mbarga Atangana pas manqué d’interpellé la nouvelle directrice de l’Organisation mondiale du Commerce sur la tendance haussière observée sur la marché mondial et qui pourrait avoir, un impact sur les prix sur le marché local.

Il s’agit des prix du fret maritime qui explosent actuellement, la rareté des containers, les pays exportateurs qui privilégient désormais le ravitaillement de leurs propres pays. C’est un gros problème et donc avec son sens de l’anticipation, il est fort probable que l’Orne va devoir se bouger pour que la situation ne s’empire pas.

Au service de la République
Éviter au panier de la ménagère les agressions répétitives des spéculateurs et des commerçants véreux grâce à ses descentes régulières sur les marchés ne peut pas plaire à tout le monde. Mais l’homme a des épaules suffisamment larges pour faire face à ses détracteurs.

D’ailleurs, il est déjà sur d’autres chantiers plus importants pour la politique du Renouveau. L’on pense à la promotion du « Made in Cameroon » dont il est devenu le plus grand Vrp. Avec à la clé la promotion de l’import-substitution qui promeut de n’importer que ce qu’on ne produit pas.

Ou encore de la mise en place effective de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) dont il est un fervent chantre. Luc Magloire, c’est aussi la lutte contre le commerce illicite et la contrefaçon qui tue à petit feu l’économie nationale. C’est à ce titre que la Brigade nationale de répression de la fraude logée au ministère du Commerce est constamment déployée sur le terrain pour traquer et sanctionner ces hors-la-loi.

Le républicain
Pour Luc Magloire Mbarga Atangana, le Covid-19 offre au Cameroun, l’opportunité de revoir sa stratégie commerciale en développant les échanges sous régionaux au regard de ses potentialités, tout en réduisant le volume des importations des produits alimentaires et manufacturés à l’effet de réduire sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur.

C’est donc dans cette foulée que ce serviteur imprenable de l’État du Cameroun, a préconisé un train de mesures structurelles telles que l’implémentation accélérée du plan directeur d’industrialisation afin d’accroitre la transformation locale des matières premières, la relance des grandes filières d’exportations ainsi que le développement de la pisciculture et de l’aquaculture.

On innove
En plus, le ministre du Commerce plaide également l’accompagnement des entreprises dans l’arrimage de leurs produits aux marchés d’exportation, l’aménagement à l’étranger des points de commercialisation des produits « Made in Cameroon » ainsi que le développement des mentorats et du réseautage des entreprises nationales à l’export.L’homme a de la suite dans les idées pour un Cameroun émergent.

Ecce Homo
In fine, Luc Magloire Mbarga Atangana est ce maçon apprécié et estimé au mur de son département ministériel. Né en 1954 à Nsazomo, Département de la Mefou et Afamba, Région du Centre, il est titulaire d’un Dess en Droit des entreprises publiques obtenu à l’Université Paris Dauphine en 1987.

Membre titulaire du comité central du Rdpc et chef de la délégation permanente pour le compte de la Mefou et afamba, ce fidèle des plus fidèles de Paul Biya a encore de la jugeote à revendre. Au service de la République avec passion et dévouement,, Luc Magloire Mbarga Atangana est comme ce soldat, entre fidélité et loyauté, défend avec hargne sa Patrie. Une âme comme on en voit plus ces derniers temps.

Comme toujours et plus maintenant, sa capacité à se mettre aux services de ses ‘compatriotes est de plus en plus réclamée. Au Mincom-merce, comme ailleurs. Le président de la République son excellence Paul Biya en dira certainement le dernier mot. Lui, qui sait compter surles talents, le dévouement et la loyauté de son ’’négociateur et déblayeur”.Les camerounais n’en demandent pas plus. Chapeau bien,bas a Nti Ministre…

Rejoignez notre newsletter!