Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626407

Actualités of Tuesday, 2 November 2021

Source: Le Point

Sérail : les gymnastiques d’Adèle Mballa Atanga pour éviter la prison

Les gymnastiques d’Adèle Mballa Atanga pour éviter la prison Les gymnastiques d’Adèle Mballa Atanga pour éviter la prison

Que non ! Les dignitaires du régime qui l'engraissent dans ces marches non-exécutés sont encore intervenus pour lui éviter la prison (contre quoi ? Les charmes qu'elle ne possède même pas ?. Heureusement que la Conac est entrée en jeu et ce, de façon tonitruante. En effet, dans une note adressée à son Dg. Charles Ndongo, la Conac demande à ce dernier de mettre sa collaboratrice à la disposition des enquêteurs. « Jai l'honneur de vous prier de bien vouloir inviter votre collaboratrice Madame Adèle Mballa Atanga à prendre l'attache de la direction des investigations de la Conac, le lundi 15 novembre 2021 à 10 heures précises, pour une séance de travail dont l'objet lui sera communiqué séance tenante », lit-on dans la lettre. Osera-t-elle enfin déférer à cette autre convocation ? On ne perd rien à attendre.

Ministère public

Seulement, le moins que l’on puisse dire, c’est que Adėle Mballa Atangana collectionne de plus en plus les scandales comme elle collectionne ses soutiens gorges. Tenez, au Tribunal de première instance, la présentatrice du 20 heures 30 à la Crtv télé est poursuivie par le Credit mutuel d'investissement du Cameroun (Cremin-Cam), un établissement de micro finance basé à Yaoundé, dans une procédure de faux en écriture privée et de commerce, destruction et atteinte à la propriété foncière initiée devant cette juridiction.

Cette affaire avait déjà été débattue au cours des audiences précédentes et le représentant du ministère public avait à l'époque, demandé la relaxe de l'accusée pour défaut de preuves. L'avocat de l’établissement de micro-finance avait alors sollicité que les débats soient rouverts pour présenter notamment au tribunal des pièces supplémentaires pour soutenir l'accusation.

La banque a par la suite obtenu du tribunal qu'il se transporte sur le terrain pour vérifier de visu les faits reprochés à Adèle Mballa Atangana. C'est une mesure d’instruction qui a sans doute renverser l'idée que se faisait le procureur de la République des faits à l'origine de la procédure judiciaire. Le dénouement de cette affaire était prévu le 21 octobre 2021. L'on espere qu'elle s'en sortira à bon port.

Mais pour combien de temps ? Elle qui a opté de se drayer une place sous le soleil des affaires estimant que tout ce qui brille est or. Or, il n'en est rien. Tout ce qui brille n'est pas or.

Rejoignez notre newsletter!