Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 28Article 625519

Politique of Thursday, 28 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Sérail: 'Biya empêche les sécessionnistes d'attaquer des villes et procède au nettoyage du NOSO'

Paul Biya, le président camerounais Paul Biya, le président camerounais

• Un pro-Biya a fait une sortie étrange sur la guerre au NOSO

• Il révèle pourquoi les militaires ont été déployés en zone anglophone

• Il suggère à Paul Biya d'employer de grands moyens pour éradiquer les sécessionnistes



C'est ce qui ressort de la dernière sortie du journaliste pro-Biya Jean-Claude Mbede qui se montre catégorique avec des thèmes clairs que le régime Biya n'a pas déclaré ni lancé les hostilités au NOSO.

D'après lui, les militaires du BIR ont été déployés en zone anglophone pour la sécuriser des avancées inquiétantes et des démonstrations de forces excessives des sécessionnistes et leurs soutiens qui ne sont autre que des ex proches de Paul Biya aujourd'hui détenus à la prison de Kondengui.

" Nos FDS y sont pour empêcher que des bandits sponsorisés par l’étranger et d’anciens ministres incarcérés pour détournements d’argent public, ne divisent le Cameroun", a-t-il déclaré avant de poursuivre qu'il n'y aura aucune faveur pour ces hommes armés du NOSO qui tuent, kidnappent sans gène leurs compatriotes. Quant à ceux qui appellent à la cessation des hostilités, il leur dit qu'il n'en sera pas ainsi et que le gouvernement ne va pas se retirer pour permettre aux sécessionnistes de siéger en maîtres dans la zone.

Pour cela, suggère-t-il, le gouvernement doit employer de grands moyens pour neutraliser en une semaine tous les sécessionnistes. Jean-Claude Mbede réitère que Paul Biya va effectivement quitter le pouvoir en deux ans mais que bien avant, il fera le nettoyage du NOSO.


A propos di NoSo!
Commençons par dire la vérité aux camerounais. Le gouvernement n’a jamais envoyé des soldats tuer la population au NoSo. Nos FDS y sont pour empêcher que des bandits sponsorisés par l’étranger et d’anciens ministres incarcérés pour détournements d’argent public, ne divisent le Cameroun. Ne créent des troubles dans tout le pays. Et pour empêcher les mêmes bandits de continuer de torturer et escroquer la population. En d’autres termes, les sécessionnistes ont tué plus de civils et commis plus d’atrocités que les soldats des forces nationales. D’ailleurs les soldats tuent souvent par accident (même MVOGO a tiré sur une voiture suspecte dans laquelle se trouvait une fillette).

Mais les sécessionnistes eux, tuent en plein jour, revendiquent, et décapotent des civils sans que cela n’emeuve personne. Ceux qui demandent de “mettre un terme à la salle guerre inutile”. Que doit faire le gouvernement? Se retirer en laissant des bandits régner dans deux régions de la République? Les partis d’opposition qui appellent à la fin des hostilités dans le NoSo sont ceux qui espéraient que le désordre là-bas allait faire venir des millitaires étrangers.

Avec un tel caos,ils auraient renversé le régime et mis leur candidat au pouvoir. Dans aucun pays au monde les oppositions soutiennent des sécessionnistes. Tous font front commun pour défendre la patrie. Même en France ,l’extrême droite dénonce le terrorisme. Question donc: que demandez-vous au gouvernement? Qu’il se retire en abandonnant deux régions aux mains des sécessionnistes? Aucun appétit du pouvoir ne doit vous faire perdre raison.

Je dirai toujours la vérité. Paul Biya va bientôt partir. Et aucun président ne va négocier avec les terroristes. Au contraire, le oeue demande au gouvernement n’utiliser de grands moyens pour ramener l’ordre . Cela est possible en une semaine. Dans la paix!



Sous son post, une Camerounaise l'a remis à sa place en lui rappelant les ciconstances du déclenchement de la guerre au NOSO

Grand journaliste, le problème anglophone c'est le problème de la plupart des camerounais qui exigent une meilleure gestion et redistribution des richesses du pays. Sauf que la radicalisation est survenue suite à la surdité habituelle du gouvernement et a entraîné une confusion totale.

Réellement il existe des idéologues à la sécession qui en ont marre de la gestion de Yaoundé qui a hypercentralisé la gouvernance. Mais à côté de ceux-ci s'est imposée la branche radicale qui pense utiliser l'idéologie sécessionniste pour semer le chaos et faire aboutir d'autres desseins funestes.

Au delà de tout ce désordre actuel, il convient pour le gouvernement actuellement d'assurer la sécurité de tous, mais surtout de revoir le problème de redistribution des richesses et son accès à tous. Les camerounais sont un peuple tellement résilients et bosseurs qu' un équilibre de justice sociale et un meilleur accès aux droits fondamentaux suffirait à rassurer la plupart.

Rejoignez notre newsletter!