Vous-êtes ici: AccueilActualités2017 05 17Article 411932

Actualités Editoriales of Wednesday, 17 May 2017

Source: cameroonweb.com

Revue de presse de ce mercredi 17 mai 2017

Revue de presse de ce mercredi 17 mai 2017 Revue de presse de ce mercredi 17 mai 2017

La division de la classe politique camerounaise autour de la célébration de la fête de l’Unité a été diversement appréciée dans les colonnes des journaux parus ce mercredi.

Le bihebdomadaire Repères considère l’appel au boycott du 20 mai lancé par une frange de l’opposition comme un « un coup d’épée dans l’eau » qui ne devrait pas avoir d’incidence majeure sur l’évènement dont « le succès est déjà assuré au RDPC » comme le souligne à sa Une le journal L’Action.

Si pour le journal L’Orphelin cet appel au boycott « met à nu le banditisme politique » du leader du SDF Ni John Fru Ndi, il n’aurait pour seul effet que d’avoir activé un « rouleau compresseur » contre les leaders du SDF et du CPP selon le journal Le Jour.

Pour Tribune d’Afrique, « au-delà des célébrations, la 45eme fête Nationale devrait être l’occasion pour chaque Camerounais de faire une introspection sur l’avenir du pays ». « De quelle unité nationale parle-t-on ? » finit par s’interroger l’hebdomadaire à sa Une. « Une fois de plus le Cameroun va célébrer la fête nationale avec bien de cailloux dans sa chaussure » conclut pour sa part La Nouvelle expression qui propose dans ses colonnes des clichés qui en disent long sur la division du peuple camerounais.

L’alternance

Autre sujet évoqué dans les publications de ce jour, les présidentielles de 2018 dont certains journaux essaient déjà de deviner l’issue au vue du contexte mondial actuel. Tandis que Le Journal du Peuple croit avoir trouvé en Franck BIYA l’homme providentiel pour l’alternance en 2018 au Cameroun, La Nouvelle expression propose à sa page7 « Les raisons qui rendent hypothétique l’effet Macron au Cameroun ».

L’Eveil Républicain pour sa part trouve que certains « courtisans du Président Biya orchestrent déjà pour précipiter sa mort politique ou physique en vue de prendre eux-mêmes les rênes du pouvoir ». Des machinations qui préoccupent le quotidien L’Epervier qui titre à sa Une « Sécurité présidentielle : les incidents à répétition inquiètent les Camerounais ».

Outre les sujets politiques, la grève des médecins, les examens du GCE au Nord du pays ainsi que l’effacement de la dette du Cameroun par la France ont été également été évoqués dans les colonnes des journaux parus ce mercredi.

Rejoignez notre newsletter!