Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 06Article 622066

Actualités of Wednesday, 6 October 2021

Source: La Météo

Retour de Paul Motaze à Yaoundé: fin d'une série de cabales de ses détracteurs

Paul Motaze, le ministre des Finances Paul Motaze, le ministre des Finances

En super forme, le ministre des Finances a regagné le Cameroun, ce 2 octobre, au terme d’une hospitalisation, de près de 3 semaines, à Genève. Depuis lors, silence radio du côté de ses ennemis et adversaires politiques qui crachaient du venin sur lui, via réseaux sociaux et autres supports.

Louis Paul Motaze est dans la capitale, depuis samedi, ainsi que l’annonçait votre journal, vendredi dernier. A ce sujet, le groupe La Météo ( le quotidien InfoMatin, Le bihebdo La Météo, InfoTv) ont consacré une série d’articles au ministre des Finances (Minfi) depuis son évacuation, le 9 septembre. Informant régulièrement les Camerounais sur l’évolution de la santé du digne fils du Dja-et-Lobo alors que des rumeurs de sa mort envahissaient les réseaux sociaux. Il faut dire que l’homme, pendant son absence, a été la cible de ragots et de sordides attaques.

« Grâce au groupe La Météo, les populations ont, régulièrement, été bien informées sur Louis Paul Motaze, surtout à une période où fake news et manipulations battaient leur plein », témoigne Hamadou Bouba, opérateur économique à Douala. « L’on est heureux de voir aujourd’hui, ajoute-t il, d’autres médias parler du Minfi. Le font-ils par calcul quand on sait que certains d’entre eux avaient enterré vivant Louis Paul Motaze ?

Dieu le dira ».

À en croire nos sources, généralement, dignes de foi, l’ancien directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnps) se porterait comme un charme. Il pourrait reprendre le service aujourd’hui. En rappel, le ministre des Finances (Minfi) suivait des soins dans un grand hôpital genevois contre le Covid 19.

Pour la petite histoire, l’état de santé de l’ex-ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire s’était soudainement dégradé le 4 septembre. D’abord placé sous assistance respiratoire à l’Hôpital central de Yaoundé, une évacuation est décidée dare dare. Initialement prévu le 7 septembre, c’est deux jours plus tard que Motaze s’envole pour la Suisse, à bord d’un avion affrété sur autorisation du chef de l’État, Paul Biya.

A peine évacué, son état de santé alimente de nombreux commentaires, plus inquiétants les uns que les autres. La maladie du digne fils du Dja-et-Lobo donne lieu à des fantasmes. Des mauvaises langues, notamment ses ennemis et ceux qui convoitent son poste, sont même allées jusqu’à faire annoncer sa mort. Tandis que d’autres prétendent qu’il a simulé la maladie pour s’enfuir. Comme jadis Essimi Menye.

Ce dernier, le 2 octobre 2015, a feint la maladie pour échapper à la justice, qui en a après lui pour un détournement présumé de 9 milliards de francs Cfa. Sauf que contrairement au patient imaginaire Essimi Menye, le vrai patient, Louis Paul Motaze, ne fait pas sous le coup de poursuites judiciaires pour fuir le pays, par le biais d’une évacuation sanitaire.

Convaincus que le spectre de la mort qu’ils souhaitent tant s’éloigne, davantage, du président de la commission départementale du contrôle des élections pour la Mvila, s’agissant du renouvellement des organes de base du Rdpc, ses adversaires politiques inventeront un autre mensonge.

Le Minfi est la cible, cette fois, d’un photomontage. A travers un audio de médiocre qualité,, donnant à écouter un piètre imitateur, ses détracteurs veulent lui attribuer des propos politiquement incorrects.

Une façon des plus grossières de faire passer le chef de la délégation permanente départementale du Rdpc pour le Dja-et-Lobo pour un grossier personnage, qui n’hésite pas à écraser impitoyablement ceux des militants qui refusent d’entrer dans ses combines. Une fois de plus, la manip fait pschitt. A quand la prochaine cabale ? Une chose est certaine, le retour de Motaze au Cameroun est un véritable pied de nez à ses ennemis et adversaires.

Rejoignez notre newsletter!