Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 26Article 625093

Politique of Tuesday, 26 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Rencontre des frères du Sud: Abel Elimbi Lobe s'attaque à Jacques Fame Ndongo

'Le ministre FAME NDONGO a confondu les pédales' 'Le ministre FAME NDONGO a confondu les pédales'

• Fame Ndongo a organisé des rencontres fraternelles du Sud

• Abel Elimbi Lobe désaprouve l'initiative

• Les grandes décisions prises à l'issu des rencontres


La semaine dernière s’est tenue dans la salle de conférence de l’hôtel Bengo d’Ebolowa, la première session des rencontres fraternelles du Sud (REFRAS). Initiée par le ministre de l'enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo, sur Très Haut Accord du chef de l’Etat Paul Biya., cette rencontre a vu la participation de plusieurs hautes personnalités originaires de la région du Sud notamment: M. Louis Paul Motaze, ministre des Finances ; M. Jules Doret NDONGO, Ministre des Forets et de la Faune ; M. Emmanuel NGANOU JOUMESSI, Ministre des Travaux Publics ; Mme Minette LIBOM LI LIKENG, Ministre des Postes et Télécommunications ; M. Gaston ELOUNDOU ESSOMBA, Ministre de l’Eau et de l’Energie ; M. MVE ELEMVA Emmanuel, Président du Conseil Régional du Sud ; M. Fred EBONGUE MAKOLLE, Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local, Représentant du Ministre Georges ELANGA OBAM ; M. Camille MOUTE A BIDIAS, Directeur Général du Fonds National de l’Emploi ; M. le Gouverneur de la Région du Sud; M. le Préfet du Département de la Mvila; les Parlementaires; les Conseillers Régionaux; les Maires; les Responsables des Partis Politiques légalisés; les Autorités Traditionnelles et Religieuses ainsi que d’autres Elites et Forces vives de la Région.

Cette initiative a été vivement condamnée par plusieurs acteurs politiques camerounais qui ne sont pas de la région natale du chef de l'Etat. C'est le cas d'homme politique Abel ELIMBI LOBE.

Reçu dans la matinée de ce mardi 26 octobre 2021 sur ABK radio, il s'est attaqué au ministre Jacques Fame Ndongo qui, selon lui, s'est trompé de cadre. Abel ELIMBI LOBE soutient que cette rencontre ressemble plutôt à une réunion de parti.
"Le ministre FAME NDONGO a confondu les pédales, c'est une activité du parti, elle devait être circonscrite dans ce cadre-là. Les élites du Sud ne sont pas tous du RDPC", a-t-il précisé.

Pour lui, cette rencontre n'est que l'illustration de l'échec du processus de décentralisation initiée par le pays.
"Autre chose, cette rencontre est une dérive grave au moment où notre décentralisation a échoué. La constitution a prévu un cadre dans lequel on doit parler des problèmes du Sud (le conseil régional), précise Abel ELIMBI LOBE.

Il faut rappeler que lors de ses assises, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, Modérateur des Travaux a présenté un exposé inaugural, dans lequel il a notamment rappelé les réalisations du Renouveau dans la Région du Sud, et a invité les populations à consolider les acquis ainsi qu’à garder espoir en l’avenir. Après cet exposé, les participants ont suivi les six exposés suivants :

Exposé N° 1. Exploitation forestière et développement des communautés locales (M. Jules Doret NDONGO, Ministre des Forets et de la Faune) ;

Exposé N° 2. Problématique des routes dans la Région du Sud (M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI), Ministre des Travaux Publics ;

Exposé N°3. Les réseaux de télécommunications dans la Région du Sud (Mme. LIBOM LI LIKENG Minette, Ministre des Postes et Télécommunications) ;

Exposé N°4. Le défi de l’Eau et de l’Energie dans la Région du Sud (M. Gaston ELOUNDOU ESSOMBA, Ministre de l’eau et de l’énergie ;

Exposé N°5. Décentralisation dans la Région du Sud : enjeux, défis et perspectives de développement local durable (M. Fred EBONGUE MAKOLLE, Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local) ;

Exposé N°6. La lutte contre le chômage des jeunes : quelle stratégie pour la Région du Sud ? (M. Camille MOUTE A BIDIAS, DG FNE). A la suite de ces exposés, des échanges féconds, riches et fructueux ont eu lieu.

A cette occasion, le Ministre Louis-Paul Motaze a apporté des éclairages en ce qui concerne le développement économique de la Région du Sud (production des richesses et valorisation des acquis). Pour l’essentiel, les participants se sont appesantis sur :

1- le retard de la Région du Sud relativement au développement des infrastructures ;

2- le retard dans le développement infrastructurel en eau, électricité, routes et TIC ;

3- les difficultés d’accès des jeunes aux élites ;

4- la faiblesse des structures d’ «entrepreneurship» dans la Région du Sud ;

5- les problèmes d’emploi auxquels les jeunes sont confrontés.

Plusieurs recommandations ont été adoptées à l'issu des travaux

1- les rencontres fraternelles du Sud s’inscrivent dans une perspective de pérennité, avec une périodicité annuelle ;

2- un Comité de Suivi, présidé par le Président du Conseil Régional du Sud et chargé du suivi-évaluation des recommandations des rencontres, soit mis sur pied;

3- le Comité de Suivi élabore une matrice d’actions de développement à mettre à court et à moyen termes pour permettre à la Région du sud de rattraper les autres Régions dans les domaines où elle est en retard;

4- les informations pertinentes recueillies lors des divers exposés de cette rencontre soient disséminées dans les (04) Départements de la Région du Sud via les canaux de communication habituels;

5- lesdites rencontres soient reconfigurées sous-forme d’atelier ;

6- une adresse particulière soit faite à l’endroit du Chef de l’Etat pour le remercier des mesures prises pour le développement du Sud depuis son accession à la magistrature suprême.

Rejoignez notre newsletter!