Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 11Article 627811

Actualités of Thursday, 11 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Radio Carrefour Douala: le journaliste Etienne Eboudap enfermé par son ancien patron

Etienne Eboudap Etienne Eboudap

• Etienne Eboudap était journaliste à la Radio Carrefour

• Il a été limogé depuis 2 mois

• Mais actuellement enfermé pour vol de dictaphone


Des informations parvenues à la rédaction de CamerounWeb indiquent que quelques temps après le limogeage du jeune journaliste pour un accrochage avec le directeur technique de sa radio, il a été rappelé par son directeur qui lui reproche d'avoir pris un dictaphone.

Le directeur de la radio ne dispose d'aucune preuve du vol du dictaphone par son ancien employé. Mais il est dit que ce dernier a été désigné comme le voleur par une voyante qui est probablement le parrain spirituel du DG de Radio Carrefour.

"Le journaliste Etienne Eboudap enfermé depuis 3 jours à la PJ de Bonanjo. Il a été accusé par le Patron de Radio Carrefour, qui déclare avoir perdu un dictaphone de marque TASCAM. Les faits remontent à Mai 2021. L'équipe de reportage constitué de deux journalistes était sortie avec pour une couverture vers le Carrefour 3 morts… Il y a deux mois, Etienne a été limogé pour avoir eu un accrochage avec le Directeur technique. Lundi dernier, le Patron, Monsieur Moulion réunit le personnel et déclare qu'il a retrouvé le sac vide dans son bureau, et que l'appareil a disparu. Il fait appel à une voyante à Yaoundé et il donne les noms des deux reporters pour savoir qui des deux a volé. Le personnel demande qu'il donne les noms de tout le personnel, il refuse. Il refuse et ne donne que les noms des deux reporters. La voyante lui dit que c'est Étienne", écrit le journaliste Boris Bertolt dans une alerte.

Aussitôt identifié comme l'auteur du vol, Etienne Eboudap a été appelé par son ancien patron pour le réintégrer. Mais c'était un piège. Car une fois arrivé, le Patron appelle la Police qui a embarqué le Journaliste. A ce jour, il est toujours en garde à vue.

Rejoignez notre newsletter!