Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 25Article 624859

Politique of Monday, 25 October 2021

Source: LA NOUVELLE

RDPC Dja-et-Lobo 1: l'ascension fulgurante du Dr Jean Sylvain Mvondo

Il arborera la casquette de président de section dans la circonscription électorale Il arborera la casquette de président de section dans la circonscription électorale

Des indiscrétions glanées dans les arcanes des hautes instances du parti de la Flamme ardente, au terme des dernières opérations de renouvellement des organes de base du RDPC, c’est Dr Jean Sylvain Mvondo qui arborera la casquette de président de section dans la circonscription électorale du Dja-et-Lobo 1 à Sangmelima.

La grande fièvre électorale qui s’est emparée des différentes régions du Cameroun à l’occasion des dernières opérations de renouvellement des organes de base du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), n’a pas épargné le département natal du chef de l’Etat. Et notamment la circonscription électorale du Dja-et-Lobo 1, à Sangmelima. Face à 2 prétendants au poste de président de section, la base aura très vite tranché. Et ce, en accordant massivement ses voix au Dr Jean Sylvain Mvondo qui s’est défait de son adversaire André Noël Essiane avec un score sans appel de 10 667, soit un pourcentage de 64,77%, contre 5 500 soit 33,15%. Comme il fallait s’y attendre, les mauvais perdants n’avaient plus de choix que de se lancer dans la voie des requêtes auprès des hautes instances du parti. Et ceci, dans l’espoir d’invalider le choix de la base militante dans le Dja-et-Lobo 1. Seulement alors que la Commission centrale de supervision des élections est encore à pied d’œuvre, certaines mains tapies dans l’ombre se livrent à la manipulation de l’opinion publique. Un post devenu viral sur les réseaux sociaux depuis la semaine dernière attribue de manière fallacieuse et même malsaine, des propos au chef de la délégation permanente départementale du RDPC du Dja-et-Lobo, Louis Paul Motaze.

Selon ce post manipulateur en circulation sur la toile, le ministre des finances « reste cohérent ». Et comment ? Selon les petits conspirateurs embusqués derrière leurs claviers, 3 semaines avant le lancement des opérations de renouvellement des organes de base du RDPC, Louis Paul Motaze aurait pris position en recommandant le consensus. Pour mettre en mouvement cette prétendue approche consensuelle, le post en circulation nous apprend qu’une réunion de concertation avec certains responsables politiques de Sangmelima avait alors été organisée afin de faire passer ce message. A la suite de cette réunion de concertation, ajoute le même post, une autre assise élargie à l'effet de porter à la connaissance de tous, cette position forte de Louis Paul Motaze s'était tenue à la salle des actes de l'hôtel de ville de Sangmelima autour des élus locaux à savoir la sénatrice Thérèse Eloumba Medjo, le député Mathurin Germain Bindoua, le maire Jean Faustin Bekono, le président de la section RDPC de Dja-et-Lobo 1, André Noël Essiane, des chefs traditionnels de 2ème et 3ème degré, des présidents et présidentes de sous-sections, des membres des bureaux de section RDPC, OFRDPC et OJRDPC, de la présidente de la section OFRDPC Justine Nkolo Meto'o, du président de la section Ojrdpc Daniel Medjo Zilli, des forces vives de Sangmelima et bien d'autres personnes aussi importantes les uns que des autres. Selon les concepteurs du post aujourd’hui décrié, Louis Paul Motaze aurait alors recommandé à ces élus locaux de transmettre aux participants à ces assises, de vive voix, sa décision. Il leur aurait recommandé de dire aux populations de Sangmelima que lui-même, Louis Paul Motaze viendra le réitérer. Malheureusement pour lui, indique notre source, il fut frappé par la maladie et évacué d'urgence. A son retour, bien après les opérations de renouvellement, poursuit le même post, il trouva avec désolation que Jean Sylvain Mvondo avait outrepassé ses recommandations. A date, croient savoir les concepteurs cachés du post en circulation sur la toile, Louis Paul Motaze, pour rester cohérent, s'est désolidarisé de cette imposture, en reconnaissant et validant la disqualification de la candidature de Jean Sylvain Mvondo. Et ce, conformément au procès-verbal dument dressé par la commission départementale de contrôle et de validation.

Le même post va plus loin en indiquant que Louis Paul Motaze serait même aller plus loin en reconnaissant Jean Sylvain Mvondo comme étant une élite et non un homme politique. Et patati et patata !

ATERMOIEMENTS

Seulement des sources dignes de foi, nous apprenons que le post en circulation ne serait en réalité qu’une ubuesque tentative de manipulation. L’intention inavouée de ses auteurs étant de semer le doute dans les esprits des militants aujourd’hui en attente de communier avec leur champion. D’ailleurs, nos sources indiquent que, contrairement à tout ce qui se raconte dans certaines officines proches de l’ancien président de section, la commission centrale de supervision des élections s’apprête plutôt à livrer sa copie. Une copie qui ferait de Jean Sylvain Mvondo, le grand vainqueur de la dernière élection à la section RDPC du Dja-et-Lobo 1. A en croire de nombreux observateurs de la scène politique dans le département du Dja-et-Lobo, une copie qui devrait confirmer cette razzia de Jean Sylvain Mvondo contre son challenger André Noël Essiane.

Selon nos sources, la commission communale présidée par le sénateur Samuel Obam Assam s’était rendue à l’évidence, le 26 septembre 2021, du choix sans équivoque de la base militante pour le candidat Jean Sylvain Mvondo qui remporta, comme nous venons de le relever plus haut avec 10 667 voix contre sur les 16 921, alors que le président de section sortant ne récoltait que 5500 voix. C’est le chef de la délégation permanente régional du Comité central du RDPC dans le Sud qui viendra mettre un terme aux atermoiements des organisateurs et des élections qui laissaient déjà prospérer quelques commentaires insidieux au sein des militants qui attendaient la proclamation des résultats. Dans sa lettre du 30 septembre 2021, Jacques Fame Ndongo demande ainsi aux présidents des commissions départementales de contrôle des élections du Dja-et-Lobo, de la Vallée du Ntem, de la Mvila et de l’Océan de clôturer les opérations de renouvellement des organes de base au plus tard le 3 septembre 2021. Et ce, conformément aux instructions du secrétaire général du Comité central du RDPC, Jean Nkueté. Pour nos observateurs, cette sortie de Jacques Fame Ndongo a eu le mérite de faire taire le clan de l’ancien président de section et d’éviter des mouvements d’humeur des partisans largement majoritaires de Jean Sylvain Mvondo. Dans le Dja-et-Lobo, l’heure est à l’attente de la grande proclamation et pour une communion en grand format de la base militante avec son leader. Certainement le 6 novembre prochain, jour symbolique pour le RDPC.

Rejoignez notre newsletter!