Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 08Article 622519

Politique of Friday, 8 October 2021

Source: www.camerounweb.com

RDPC /Diamare Centre 3 : l'ancien ministre Sali Dairou crie au scandale

l'ancien ministre Sali Dairou crie au scandale l'ancien ministre Sali Dairou crie au scandale



• Il s’insurge contre l’invalidation de sa victoire

• Il accuse le camp de son adversaire de corruption

• L’ancien ministre ne compte pas baisser les bras face à cette situation


La tragicomédie se poursuit de plus belle au niveau du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, le parti au pouvoir du Cameroun. Les élections pour le renouvellement des instances décentralisées continuent de mettre le feu dans la maison de Paul Biya. Cette fois-ci c’est un haut cadre qui monte au créneau pour dénoncer les magouilles qui se produisent dans sa famille politique.

Il s’agit de l'ancien ministre Sali Dairou qui s’insurge contre l’invalidation de son élection au niveau de la section RDPC Diamare Centre 3. Celui-ci avait remporté les élections avec 54,12% le 26 septembre dernier mais suite aux requêtes déposées par ses adversaires perdants, la commission départementale de contrôle a annulé puis décidé de la reprise de ces élections contre toute attente.

Un revirement de la situation qui ne fait pas pourtant fléchir le ministre Sali Dairou qui dénonce une mascarade, des tripatouillages et des vols. « Nous ne sommes pas en position de faiblesse, nous sommes prêts à répartir aux élections malgré les tripatouillages malgré les magouilles parce qu'on veut la paix. Nous avons accepté de laisser tomber 8 bureaux de vote soit environ 1600 électeurs acquis à notre cause parce qu'on serait allé au bout du compte au-delà de 70 % » explique-t-il. Avant d'ajouter. « Certains ont loué des militants des partis de l'opposition malgré cela nous avons gagné avec 54% ».
Toutefois, le candidat historique du Diamare Center 3 reste déterminé à refaire le jeu en véritable homme politique. « Nous avons constaté des défaillances, des tripatouillages et autres. Nous n'avons pas laissé faire, nous allons garder ceux-là de l'opposition à qui on a remis des cartes », souligne l'équipe de Sali Daïrou.

"Je vous promets que nous aurons de nouveau une victoire d'au moins 70% car nos militants sont mobilisés sur n'a pas peur, nous sommes déterminés à toutes les éventualités" rassure l'ancien ministre de la fonction publique
Si les militants et cadres du parti de Paul Biya continuent à s’offrir en spectacle de cette manière, cela ne fait qu’augmenter les craintes des uns et des autres sur l’après Biya. Malheureusement, personne ne semble maîtriser cette situation chaotique et catastrophique.

Rejoignez notre newsletter!