Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 14Article 636370

Actualités of Friday, 14 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Révélations exclusives sur l’assassinat du sénateur Henry Kemende

Tué par balles Tué par balles

Le sénateur a été assassiné

Il transportait des techniciens dans sa voiture

Deux hommes l’ont interpellé

Le sénateur Henry Kemende a été assassiné il y a quelques jours à Bamenda. Si l’on cherche encore ses assassins, l’on sait néanmoins davantage sur ce qui s’est passé lors de son assassinat. Selon Denis Nkemlemo, le secrétaire national à la communication du parti SDF, le sénateur qui avait passé toute la journée dans sa résidence de Bamendakwe a été intercepté alors qu’il partait déposer des techniciens qui travaillaient dans sa maison.

« L’un des techniciens avait dit au sénateur qu’il devait rentrer chez lui plus tôt en raison de la situation sécuritaire. Le sénateur s’y est cependant opposé et a répété qu’il préférait le déposer plus tard lorsqu’il aurait fini que de repartir le travail à moitié fait », a raconté Denis Nkemlemo.
Vers 20 heures, le sénateur selon des témoignages est parti avec le technicien pour aller le déposer au Mile 2.

« En chemin, il a été intercepté à une station-service par deux hommes à vélo qui lui ont demandé de remettre ses clés de voiture », a raconté Nkemlemo.
« Après avoir résisté à la remise de sa clé, il a été menacé de coups de feu en l’air avant de céder à leurs demandes. Il a été chassé par les hommes armés avec sa voiture », a-t-il expliqué.
Quelques instants après le départ du sénateur, il a été ramené au Mile 2 où il avait été enlevé et abandonné au bord de la route avec des blessures par balles visibles sur son corps.
« Il saignait abondamment et réclamait de l’aide sur la route », a déclaré Nkemlemo.

« Il a été emmené d’urgence au PMI par un motard qui l’a trouvé sur le bord de la route... Son état était devenu critique lorsqu’il est arrivé à l’hôpital et les médecins n’ont donc pas pu le réanimer », a-t-il conclu.





Denis Nkemlemo a déclaré que « la mort du sénateur Henry Kemende est une sérieuse affaire et nous devrons travailler avec diligence avant de publier une déclaration... Nous devons connaître la véritable cause de sa mort après les rapports d’autopsie. Nous nous rencontrerons et nous reviendrons vers la presse.
Le secrétaire national à la communication du SDF a également déploré le silence du gouvernement concernant l’assassinat.
Il a insinué que « L’État doit protéger les citoyens, surtout s’il s’agit d’un sénateur... »


Déjà plus de 16 heures après la mort du sénateur, il n’y a toujours pas eu d’idée crédible sur qui sont ses agresseurs.

Certains Camerounais pro-gouvernementaux n’ont pas tardé à blâmer les combattants séparatistes pour l’assassinat du sénateur, mais cette version des faits n’est pas encore confirmée.

Rejoignez notre newsletter!