Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 08 08Article 444899

Politique of Wednesday, 8 August 2018

Source: camerounweb.com

Réaction du SDF après la démission de Célestin Djamen

Célestin Djamen vient de déclarer dans un média audiovisuel qu’il démissionne du Sdf, le principal parti de l'opposition camerounaise. Les motifs qu'il évoque pour justifier son acte sont d’une vacuité affligeante selon le parti de John Fru Ndi.

Et c'est à travers un communiqué que la formation politique a tenu à éclairer l'opinion sur cette nouvelle défection.

LIRE AUSSI: Etoudi 2018: Roger Tuilé révèle le jeu trouble de Garga Haman Adji

Ci-dessous la réaction du SDF

La vérité sur son parcours au sein du Sdf mérite d’être restituée afin que nul n’en ignore. Réhabilité dans le parti après son exclusion du SDF en France, il s’inscrit à la circonscription électorale de Douala 1er après son retour au Cameroun. Il est par la suite coopté au poste de Secretaire national aux droits de L Homme et des Peuples – poste nouveau resté vacant après le Congrès de 2012. Au cours du Congrès de 2018, il se présente au poste de 4ème Vice Président national du parti. Du fait du non paiement des cotisations statutaires – condition sine qua none pour être investi – la Cellule des Conseillers, en conformité avec les statuts du parti, a pris la décision d’invalider son dossier de candidature. Depuis lors il milite à la base et n’a aucune responsabilité dans la cellule, dans la circonscription électorale, au sein du bureau régional, au sein du Comité exécutif national encore moins dans la campagne présidentielle du candidat. Aucune structure ne saurait par conséquent être affectée par son départ.

LIRE AUSSI: Etoudi 2018: Charles Ndongo rassure les candidats [DOCUMENT]

Au-delà de ce que la démission de M. Célestin Djamen participe d’un choix de convenance personnelle, il y a lieu de relever que le militantisme exemplaire au sein du Sdf commande de déposer la lettre de démission préalablement dans la structure à laquelle on appartient et dans laquelle on milite.

Le Sdf prend acte de la démission par voie médiatique et avec effet immédiat de M. Célestin Djamen et attendons de recevoir sa lettre de démission formelle, conformément aux prescriptions statutaires du parti.
Pour le reste, le Sdf lui souhaite une bonne suite dans sa carrière politique.

Fait le 08/08/2018

Jean Robert Wafo
Ministre du shadow cabinet du Sdf en charge de l’information et des médias.