Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 16Article 628501

Politique of Tuesday, 16 November 2021

Source: Afric Infos n°2190

Présidentielle 2025 : la candidature de Paul Biya annoncée

Paul Biya Paul Biya

L’ancien membre du sérail et chef de 3ième degré de Makaï dans le Nyong et Kellé vient de lancer un appel à candidature de l’homme du 06 novembre, qui fête dans quelques jours ces 39 ans de Magistrature suprême. Un appel qui a un écho très favorable auprès des populations toutes chapelles politiques confondues de ce département du Nyong et Kellé, symbole de l’histoire du Cameroun ; comme le témoignent des réactions qui fusent de partout.

De concert avec les autres dignitaires du peuple Bassa, Mpo’o, Bati et populations toutes chapelles politiques et confessions religieuses confondues du département du Nyong et Kellé, le patriote, chef traditionnel de 3ième degré du village Makaï, homme politique et grand commis de l’Etat, demande au président de la République, Paul Biya, de briguer un autre mandat en 2025. Cet appel à candidature, il faut le dire sans ambages, reçoit un écho très favorable dans toute cette circonscription administrative et est saluée par toutes les forces vives et l’élite.

Après donc une mobilisation optimale pour l’accompagnement du président, Paul Biya, et du Rdpc, lors de différentes consultations électorales récentes et participation à leurs victoires, voilà que revient à la charge l’ancien haut-commissaire du Cameroun en Grande Bretagne en lançant, contre toute attente, un appel à candidature de Paul Biya à la présidentielle 2025. Et déjà pour créer l’émulation, cet homme aux grandes idées et aux grandes actions pense aux cotisations pour supporter cette candidature. On le disait déjà dans une de nos publications, c’est en tenant compte des enjeux politiques, économiques et même sociaux de cette élection présidentielle « lointaine mais certaine », que l’un des tout-premiers collaborateurs du Nnom Ngii à la Primature et au palais de l’Unité, Cheick Yamani, le petit nom SM Samuel Libock Mbeï, multiplie actions et stratégies pour s’assurer de sa volonté de briguer un 8ième mandat à la tête de l’Etat, et même de l’encourager à le faire. De fait, cette tête couronnée, figure de proue de l’élite politique et promoteur social de première ligne dans le Nyong et Kellé et dans le peuple Bassa, Mpo’o et Bati, demande à ses filles et fils de soutenir cette candidature de Paul Biya qui n’est pas de trop, bien le contraire, pour un Cameroun qui se projette dans le giron des pays émergents à l’horizon 2035. Les raisons de cette mobilisation personnelle de SM Samuel Libock Mbei sont légion.

D’abord parce que la longévité du régime de Paul Biya se justifie par l’aspiration commune et profonde de l’immense majorité des Camerounais à bâtir le vivre-ensemble dans notre pays. Ce, sur la base des valeurs immuables de paix, d’unité, de liberté, d’intégrité, de modernité, de démocratie et de justice. Avec à la clef : l’épanouissement individuel et collectif. Et à tout prendre, le président de la République, Paul Biya, reste le seul dont la politique épouse cet idéal. Une façon de dire comme un autre Camerounais, Paul Biya : « c’est le choix des Camerounais positifs, le choix de la responsabilité et de l’objectivité qui s’imposent à tous, car il y va du progrès de notre pays. Bien plus, compte tenu des enjeux politico-économiques et sécuritaires de l’heure, l’homme du 06 novembre 1982 reste le seul candidat capable de relever ces défis. » Occasion idoine également pour magnifier les actions posées par le régime du ‘’Renouveau’’ dans le Nyong et Kellé depuis 1982. Et conséquemment pour adresser à celui qui l’incarne, le président Paul Biya, qui plus est président national du Rdpc leurs reconnaissances. Cet événement s’est avéré d’un succès sans précédent dans toute la région du Centre à l’aune de la mobilisation dont il a bénéficié. Evénement si considérable que, la cérémonie foisonnante qui l’a accompagné a fait répercuter l’écho au-delà des frontières nationales.

Cet appel à candidature donne lieu à des moments de communion entre les fils et les filles du Nyong et Kellé, qui sont pour leur rappeler leurs valeurs communes. Moments également d’interpellation de tous les Camerounais par rapport au vivre-ensemble et au renforcement de la cohésion nationale. Surtout en ces temps où les événements attristent les populations, mettent en mal l’identité nationale et le développement de la solidarité inter-ethnies. Il s’agit notamment de la crise dite anglophone dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, où des exactions sont commises quotidiennement par des hors-la-loi qui s’identifient aux sécessionnistes. Il en est de même du climat d’épouvante entretenu, dans la partie septentrionale du pays, par des éléments de la secte terroriste, Boko Haram.

Par ailleurs, on est sans ignorer que le chef traditionnel de Makaï est un inconditionnel du ‘’Renouveau’’ qui ne ménage aucun effort pour soutenir le chef de l’Etat depuis plusieurs décennies. L’ancien ambassadeur du Cameroun et ministre plusieurs étoiles, est aujourd’hui plus que jamais engagé à l’optimisation de l’image du Rdpc au-delà de sa circonscription électorale, et à lui donner une assise confortable. Celui qu’on appelle affectueusement Cheick Yamani, l’ancien ministre du Pétrole en Arabie Saoudite, ne lésine donc pas sur les moyens pour assurer au Rassemblement démocratique du peuple camerounais en général, et au président de la République, Paul Biya, le succès lors de différents scrutins.

«Depuis quelque temps, l’homme, l’un des rares d’ailleurs en ce moment qui a cheminé à l’ombre du fils de Mvome’eka depuis son passage au gouvernement, mène une campagne tambour battant et maison par maison sur l’ensemble du territoire occupé par le peuple Bassa, Mpo’o et Bati. Il demande sans ambages à ses fils et ses fils d’adresser leurs instances au président de la République pour se représenter à la présidentielle de cette année, parce que tous seront derrière sa candidature. C’est cette initiative qui a été récupérée par l’élite locale afin qu’on assiste à une véritable démonstration de force du « parti du flambeau ardent » pendant la présidentielle qui aura lieu dans les mois qui viennent », dixit une source

Rejoignez notre newsletter!