Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 01Article 626071

Politique of Monday, 1 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Présidentielle 2025 : bagarre autour de la candidature de Paul Biya

Bagarre atour de la candidature de Paul Biya Bagarre atour de la candidature de Paul Biya

• La Lekie soutient la candidature de Biya

• L’opposition s’offusque

• Fridolin Nke en colère

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) annonce les couleurs de la prochaine élection présidentielle qui aura lieu en 2025. Au cours d'un grand meeting politique tenu ce 31 octobre 2021 à Monatélé dans le département de la Lekie, le parti présentiel invite Paul Biya à briguer un nouveau mandat. Le chef de l’Etat actuel demeure le candidat naturel du parti de la flamme malgré l’âge avancé de celui-ci (87 ans). Ce projet d’invitation de Biya à rempiler pour un nouveau septennat est le fruit de l’imagination du ministre du Domaine du cadastre et des Affaires frontières, Eyebe Ayissi.

Le message véhiculé lors du meeting de ce 31 octobre divise les leaders d’opinion camerounais. Dans l’opposition, on suspecte un geste désespéré d’un ministre tristement célèbre. Selon Roger Justin Noah, secrétaire général adjoint du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), cette posture du ministre Eyebe Ayissi ne ferait pas l’unanimité au sein du RDPC.

« Il faut que ce soit bien clair que ce ministre qui a créé plus de problèmes dans le foncier dans ce pays depuis qu’il y fait son second passage ne parle qu’à son nom. Je suis d’ailleurs sur à 1000% que sa déclaration honteuse est très très loin de faire l’unanimité au sein de ce qui reste des militants du parti de la flamme (qui brûle tout) dans notre département », a-t-il déclaré.
De son côté, Dr Fridolin Nke rejette catégoriquement l’idée selon laquelle tout le département de la Lekie soutient la candidature de Paul Biya en 2025 ;
« Ehh Eyebe Ayissi, donc tu es incapable d’être Président de la République toi-même ? Retiens donc, aujourd’hui, que tu n’es pas la Lékié et que nous n’accepterons plus de Biya en 2025. C’est où le pays-ci va voler en éclats », laisse-t-il entendre.

Rejoignez notre newsletter!