Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626335

Actualités of Tuesday, 2 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Petit séminaire d'Akono : voici pourquoi Biya réclame la tête d’Adèle Mbala Atanga

Pourquoi Biya réclame la tête d’Adèle Mbala Atanga Pourquoi Biya réclame la tête d’Adèle Mbala Atanga

Le journal camerounais Le Point dans sa parution du 2 novembre 2021 revient sur l'affaire de la célèbre journaliste de la CRTV Adèle Mbala Atanga pendante devant le Tribunal criminel spécial (TCS). La journaliste à la tête de l'entreprise Graceland avait gagné un marché de 465 millions pour des travaux d'entretien routiers. Le contrat porte sur les tronçons Mbalmoyo-Akono (22,6 km), Ngoumou-Otélé (10 km) et Otele-Eseka (71,5 km), tous dans la région du Centre. Problème aucun chantier n’a démarré et la population se sent marginalisée. Les ennuis de la journaliste ont pris une nouvelle tournure lorsque les autorités se sont rendues compte que la route qu’emprunter Paul Biya pour aller à l’école faisait partie du contrat.

Tenez. A la date d'aujourd'hui, ce tronçon routier est en piteux état Pourtant, le tronçon Akono-Mbalmayo qui fait partie de ce package d'une trentaine de Kilomètres est celle-là que Paul Biya empruntait pour se rendre au petit séminaire d'Akono. Rien que pour cela, les acteurs comme Adele Mbala Atangana devraient avoir du respect pour la chose publique. De plus, cette route classée route départementale traverse de part et d'autre, un important bassin de production agricole, mais, son état n’a pas changé. D'où le calvaire qu'endurent les laborieuses populations de cette zone. C'est pour cela que le gouvernement y consent quand même d'importants moyens. En 2019, un marché de reprofilage dudit axe a été attribué à la médiocre star de la Crtv. Sauf que, même pas début d'exécution des travaux comme certains font au moins semblant d'installer le marché pour ne pas finir.

La dénonciation

D'où le sens de la dénonciation du teigneux NdjikiM-peck décidé à mener ce combat jusqu’ au bout. D'ailleurs, C’est à ce moment que la question de savoir qui soutient cette incurie revient à la surface ? Pour NdjikIMpeck, ce sont les réseaux de maffieux entretenus au sein du ministère des Travaux publics (Mintp) qui bloquent toute initiative. Aussi, a-t-il décidé de déposer une plainte en 2018. Là encore, Si on peut dénoncer les traditionnelles lenteurs et les d innombrables pesanteurs judiciaires, l'on subodore que la piètre star de la télévision nationale compte également de gros soutiens tapis dans ombre, et, qui retardent aboutissement de ce contentieux. Si l'affaire a rebondit en cette année 2021, C’est aussi grâce à la témérité du dénonciateur qui ne s'est jamais laisse conter fleurette.

C'est ainsi qu'informé des pratiques scabreuses opérées autour de l'exécution des travaux dudit tronçon, le plaignant saisit, en 2018, le ministère des marchés publics et le fonds d'entretien routier pour s'opposer au paiement du dernier décompte de 113 millions de f cfa dudit marché. Et c'est à ce moment précis qu'il lui vient l'idée de porter plainte contre l'entreprise BTP Graceland Sart, le 4 juillet 2018 au TCS. Le 13 janvier 2021, soit quasiment trois ans après, le juge d'instruction décide enfin d'auditionner la mise en cause qui va faire faux bond à la justice. Elle ne se présentera jamais au TCS où les portes de Kondengui s'ouvraient grandement à elle.

Rejoignez notre newsletter!