Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 03 01Article 407528

General News of Wednesday, 1 March 2017

Source: camerounweb.fr

Paul Biya veut changer le Premier ministre


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Paul Biya veut faire le ménage. Il songerait à former un nouveau gouvernement dont l’objectif, selon nos indiscrétions, est de remplacer le capitaine de son navire, notamment le Premier ministre Philémon Yang.

Une rencontre a eu lieu entre les deux hommes, mercredi dernier, à Mvomeka. Dans les coulisses, on évoque le nom du ministre des Finances Alamine Ousmane Mey, comme le futur locataire de la Primature.

Philémon Yang est sur la sellette. Ses détracteurs mettent en cause son bilan. Selon le journal Le Messager de ce mercredi, il est accusé de « n’avoir pas réussi à faire avancer des chantiers cruciaux parmi lesquels la nouvelle compagnie aérienne Camair-Co ».

À son arrivée le 30 juin 2009, « il avait pour mission d’en finir avec l’inertie dénoncée par le président de la République. Il devait, dans la même lancée, améliorer les conditions de vie des Camerounais, donner un coup d’accélérateur aux chantiers stratégiques, qui continuent de connaitre de retards. Mais aussi signifier la mise en retraite de plusieurs centaines de fonctionnaires ayant atteint l’âge limite d’exercer dans la fonction publique ».

Paul Biya arrivé à la fin de son sixième mandat serait-il en train de préparer discrètement la présidentielle 2018 ? En avril 2016, Jeune Afrique révélait que « l’ajustement gouvernemental est une pratique courante chez le président camerounais depuis qu’il a pris les rênes du pays en 1982 ». Le chef de l’État aura « usé » 299 ministres et composé 34 équipes différentes.

Le dernier remaniement du gouvernement remonte au 02 octobre 2015.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter