Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 05 31Article 413266

General News of Wednesday, 31 May 2017

Source: lebledparle.com

Paul Biya négocie régulièrement avec des terroristes - Fru Ndi


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le comité exécutif national du Social Democratic Front s’est réuni samedi dernier à Bamenda autour de son chairman, John Fru Ndi. Le SDF au cours de ce comité a pris des décisions et fait des déclarations fortes.

Concernant la lutte contre le terrorisme qui continue de faire des victimes dans l’Extrême-Nord du Cameroun, le SDF porte une accusation assez forte sur le régime. Le parti note que «le régime de Paul Biya négocie régulièrement avec des terroristes connus de la secte Boko haram, déboursant d’importantes sommes pour la libération d’otages alors que les membres de la société civile avec lesquels son régime était en négociation et devrait maintenir le dialogue ont été enlevés, déportés et enfermés à Yaoundé et sont accusés de terrorisme».

À propos de la crise anglophone, le SDF constate que «le régime de M. Biya mène une guerre non déclarée contre les citoyens des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest». De ce fait, le parti de Ni John Fru Ndi «condamne avec les termes les plus forts, les procédures intentées par les forces des ténèbres entièrement contrôlées par le régime de M. Biya, contre les autorités religieuses chrétiennes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest», indique le communiqué final des travaux.

Dans le même sillage le parti de la balance annonce la mise sur pied d’une commission spéciale chargée de faire un rapport exhaustif sur les meurtres et les violations des droits de l’Homme dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis le début de la crise dite anglophone.

Pour rappel le SDF n'a pas participé au défilé du 20 mai dernier, pretextant que le régime en place n'arrive pas à résoudre la crise anglophone. Le Sous-préfet de l'arrondissement de Mbanga a obligé un conseiller municipal SDF de la commune de Mbanga de participer au défilé et le parti par la voie de son Secrétaire national aux droits de l'homme a appliqué une fin de non recevoir.

Le congrès du Social Democratic Front (SDF) annoncé pour octobre prochain. C’est à l’issue de celui-ci que devrait être connu le nom du candidat investi pour briguer un mandat présidentiel lors des élections de 2018. Un premier congrès programmé au mois d’avril dernier avait fait l’objet d’un report.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter