Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 10Article 627673

Actualités of Wednesday, 10 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Patty Bebe à propos de l'affaire Gaëlle: 'je refuse qu'un homosexuel porte le drapeau camerounais'

Patty Bebe Patty Bebe

• Pour Patty Bebe, tous ceux qui sont des homosexuels au sein de la sélection camerounaise doivent être virés

• L'écrivaine était invitée d'une émission sur ABK-Radio

• Elle a commenté l'affaire Gaëlle Enganamouit


L'homosexualité n'est pas tolérée au Cameroun et elle est sévèrement punie par le code pénal camerounais. Ce sont sans doute, les raisons pour lesquelles l'écrivaine Patty Bebe demande l'exclusion de toutes celles, qui comme Gaëlle Enganamouit se sont livrées à cet acte.

"Je refuse qu'un homosexuel porte le drapeau Camerounais. Les pouvoirs publics doivent se saisir de cette affaire et arrêter Gaëlle Enganamouit et sa partenaire pour que cela serve de leçon aux autres", a déclaré Patty Bebe sur les ondes de ABK Radio.

"Le réseau de la pratique d'homosexualité doit être démantelé. C'est une minorité, ils ne doivent pas nous imposer leur mode de vie", ajoute l'écrivaine.

Rappelons que Gaëlle Enganamouit qui aurait nuitamment fuit le Cameroun depuis quelques jours pratiquait l'homosexualité. Des vidéos d'elle en plein ébat sexuel avec une femme connue sous le nom de Khalifa font le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours.

Les dessous de ce qu’il convient désormais d’appeler “l’affaire Enganamouit’’, révèle également un chantage sur fond de relations sexuelles contre nature. Le scandale de sexe-tapes, actuellement divulguées sur la toile, démontre toute la violence de l’univers du football Camerounais, et des luttes pour le contrôle de la Fécafoot.

Pour se prémunir du scandale, Gaëlle Enganamouit a saisi le procureur du Tribunal de Grande Instance de Yaoundé-Centre Administratif, le 01er novembre dernier, par une plainte aux allures d’aveux d’une relation coupable avec une certaine Ahanda Nomo Brenda Charlie. Nous sommes en plaint dans le décor d’enfer du football Camerounais où la gloire, la puissance, s’obtiennent parfois au prix de multiples déviances et autres dérives. La moralité des acteurs prête à caution, d’où la déchéance actuelle du football Camerounais.

Sans jouer les procureurs ou les juges ni les censeurs, le moins qu’on puisse dire, est qu’au soir du 11 décembre prochain, l’élection d’un nouvel exécutif à la Fécafoot, va se faire dans une ambiance délétère. Les victimes collatérales du duel Seïdou Mbombo Njoya – Samuel Eto’o Fils qui se profile, procèdent en réalité de la rupture brutale entre deux amis d’hier.

Rejoignez notre newsletter!