Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 09Article 632239

Actualités of Thursday, 9 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Nouveau massacre à Kousseri: corps sans vies, maisons brûlées et milliers de déplacés

Des populations fuyant les massacres Des populations fuyant les massacres

• L'extrême nord a encore enregistré un autre conflit intercommunautaire

• Celle d'hier mercredi a été particulièrement meurtrière

• Les images de corps sans vie et des maisons brulées sont insupportables



Le sans a coulé hier à Kousseri dans le Logone et Chari (extrême nord du Cameroun) suite à un conflit entre arabes Choas et Mousgoum.

Le conflit d'il y a quelques jours n'était rien comparé à celui d'hier particulièrement meurtrier sauvage et meurtrier.

D'après nos informations, des milliers de personnes ont fui les conflits pour se réfugier au Tchad.

Rappelons que les populations du Logone et Chari se sont affrontées ce dimanche 05 décembre 2021 dernier. Ces combats sont le résultat d'un conflit foncier entre les communautés Choa Arab et Mousgoum, dans le canton d'El Birké. Plusieurs autres personnes ont été blessées dans les affrontements qu'a encore une fois connus cette zone de l'extrême-nord du Cameroun. De 8 morts, le bilan s’est considérablement alourdi. L’on parle désormais de 19 morts avec encore plusieurs blessés.

Selon Zina Dalaina, sous-préfet du Logone-Birni le bilan des affrontements intercommunautaires ayant eu lieu dimanche à Logone-Birni dans l’Extrême-Nord du Cameroun, s'est alourdi à 19 morts.

"Les affrontements qui avaient débuté dimanche entre les communautés Arabes Choa et les Mousgoums, se sont poursuivis lundi faisant des nouvelles victimes", a indiqué le sous-préfet.

"Le bilan provisoire est de 19 morts, dont 18 Arabe Choa et un Mousgoum, et cinq blessés du côté Mousgoum. Ces affrontements se sont poursuivis dans des villages hors du Logone-Birni. Six villages ont été incendiés. Dans le département du Mayo Danay où cohabitent ces deux communautés, des boutiques appartenant aux Arabes Choa ont été mis-à-sac et incendiées", a relaté le sous-préfet.

"J’appelle les deux communautés à respecter le vivre-ensemble que prêche depuis des années notre président de la République. Elles doivent apprendre la tolérance", a indiqué à l’Agence turque Anadolu, le gouverneur de l’Extrême-Nord, Bakari Midjiyawa ajoutant que les forces de défense et de sécurité ont été déployées lundi dans le Logone-Birni.





Rejoignez notre newsletter!