Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 04Article 626719

Actualités of Thursday, 4 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Noso: voici 'King Momo', le nouveau général ambazonien qui promet décimer le BIR (vidéo)

Le général ambazonien King Momo Le général ambazonien King Momo

• La guerre dans le Noso se poursuit

• Dans la localité appelée Momo, un nouveau général a vu le jour

• Il se fait appeler "King Momo"


Dans une vidéo mise en ligne par ses combattants, King Momo promet de détruire l'armée si elle ne retire pas ses hommes dans la zone où il compte contrôler.

La vidéo de celui qui se fait appeler "général King Momo" fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques heures.

A l'instar de "No Pity" à ses débuts et dont les Camerounais n'ont plus de nouvelles depuis quelques jours, ce combattant ambazonien s'affiche avec des armes d'assauts à la main et quelques hommes eux aussi armés.



Certainement qu'il essayeront dans les prochains jours de s'en prendre à des éléments des forces de défense, afin de faire remarquer leur présence et se faire connaitre.

Du côté de l'armée, la traque des combattants ambazoniens se poursuit. Il y a quelques jours, a été annoncé qu'un raid de l'armée camerounaise dans le Noso a occasionné la mort de 6 combattants sécessionnistes. Parmi le lot se trouve le général ambazonien Cross and Die dans les localités de Bali et Mankon de la région.
Le site Xinhua affirme pour sa part que la mort de ce général sécessionniste a été confirmée par le brigadier-général Valère Nka, commandant de la région militaire interarmées N°5 avec un poste de commandement à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest.

Selon d'autres sources, le Général ambazonien n'est pas mort lors des affrontements avec les militaires camerounais.

"General Cross and Die n’a pas été tué au cours des combats. Alors qu’il participait à des funérailles à Mankon, un de ses compagnons a indiqué sa localisation", indique-t-il dans un post. Il contredit ainsi la version du Général camerounais Valère Nka, rapportée par le site Xinhua.

Rejoignez notre newsletter!