Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 24Article 629848

Actualités of Wednesday, 24 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Noso: troublantes révélations sur les circonstances de l'assassinat du 'Général Kommando'

l’ambazonien 'General Kommando' tué hier l’ambazonien 'General Kommando' tué hier

• On en sait un peu plus sur les circonstances de la mort de l’ambazonien "General Kommando"

• Selon le journaliste Michel Biem Tong, il a été assassiné par l’Ambazonia Defence Forces

• Le journaliste accuse cette milice d’être financée et contrôlée par le Col Bamkoui


Dans une publication ce mercredi 24 novembre, le webjournaliste politique fait des révélations accablantes sur les circonstances de la mort du combattant ambazonien "General Kommando".

Ce dernier, faisant confiance à des activistes proches de l’Ambazonia Defence Forces s’est allié à ce groupe qui a, selon Biem Tong fini par lui ôter la vie.
General Kommando était un redoutable chef de groupe armé ambazonien dans le département de la Momo qu’il contrôlait. Malheureusement, des activistes proches de l’Ambazonia Defence Forces (une milice armée et financée par des officiers du renseignement camerounais dont le criminel Émile Bamkoui), dont un certain Sikod Judson, l’ont convaincu d’abandonner le Interim Government (organe légitime au sein de la lutte ambazonienne) pour se mettre au service de ADF. Nous y reviendrons pour plus de détails


Selon d’autres sources, l’homme qui se fait appeler 'General King Commando' a été tué lors d’un affrontement avec l’armée. L'annonce de sa mort, faudra le reconnaître, a réjoui les responsables des ADF qui n'ont pas caché leur joie.

Le redoutable chef de guerre ambazonien "Général King Commando" de Momo a été neutralisé par l'armée à Andek, Ngie suite à de violents affrontements.

Roi autoproclamé du département de Momo dans la région du Nord-Ouest, Momo était tombé en disgrâce. Certains groupes sécessionnistes dont l'Ambazonia Defens Force (ADF) avaient mis sa tête à prix. Une somme de 10 millions de francs CFA avait été proposée contre toute information pouvant permettre conduire à élimination.


REVELATIONS DE 'NO PITY' SUR LA GUERRE INTERNE ENTRE LES GROUPES AMBAZONIENS

Depuis quelques semaines une violente guerre interne fait rage entre les différents groupes sécessionnistes d'ambazonie. En effet, le cas ce mardi 16 novembre 2021 dernier, un combat acharné a opposé les « Bui Warriors » aux "Marines Force" du tout puissant chef de guerre "General NO PITY". Ces affrontements se sont soldés par la mort de trois combattants des "Bui Warriors". Leurs armes ont été emportées par les éléments de "NO PITY". Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, un chef de guerre des « Bui Warriors » montre les débris d'engin explosif improvisé utilisé par ses adversaires et promet une guerre totale.

Quelques jours avant ces évènements, "No Pity" et ses éléments des Marines Forces of Bambalang ont attaqué des hommes armés de Ambazonia Defence Forces (ADF) à Ngoketunja. Afin de situer l'opinion sur les causes réelles de ces affrontements entre groupes sécessionnistes rivaux, le "Général NO PITY" vient de faire une sortie avec une dizaine de ses "commandants". Dans son intervention, "Général NO PITY" affirme avoir été attaqué à plusieurs reprises par des combattants des "Bui Warriors". Il affirme que les éléments du "General VIPER" aussi ont été victimes de ces attaques. Ceci a occasionné d'énormes pertes en vies humaines dans ses rangs et de blessés qui seraient actuellment sous soin dans un centre hospitalier de la localité.

Rejoignez notre newsletter!