Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 14Article 636439

Actualités of Friday, 14 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Noso: des ambaboys forcent des élèves à se mettre nus dans une école à Buea

Des ambaboys forcent des élèves à se mettre nus dans une école à Buea Des ambaboys forcent des élèves à se mettre nus dans une école à Buea

• Ils ont mis la vidéo des élèves nues sur les réseaux sociaux

• Le ambaboys ont fait irruption dans cette école à Buea

• Ils ont obligé les élèves à se déshabiller



La vidéos tourne en boucle dans les forums des groupes de propagande des ambazoniens depuis quelques heures.

En plein cours, les élèves, des adolescents et des adolescentes ont reçu la visite d'un groupe d'ambaboys armés qui ont fait irruption dans les salles de classes.

Les élèves ont été sortis des classes et ont été obligées à se mettre nus dans la cours de l'école. Le crime de ces élèves, à écouter les ambaboys dans la vidéo que la rédaction de CamerounWeb a jugé de ne pas diffuser, est d'aller à l'école, malgré l'interdiction des cours par des leaders sécessionnistes.

Dans la journée d'hier 15 janvier, des ambaboys ont pris d'assaut le marché de Buea. Ils étaient nombreux à envahir le marché à la recherche de soldats. Plusieurs coups de feux ont été entendus dans les environs.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre un important groupe d'ambaboys envahir le marché de Buea, à la recherche de militaires. Ces derniers, auraient suite aux premiers coups de feux, détallé les lieux.

Les ambaboys ont décidé de mettre à mal la CAN qui se joue actuellement au Cameroun.

Le pays est en proie à une guerre dans les parties anglophones depuis plusieurs années, sans oublier les incursions terroristes dans l’Extrême nord. C’est dans ce conteste sécuritaire que se joue la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations TotalEnergies Cameroun 2021.

Avant même le début de la compétition, les combattants séparatistes, connus sous le pseudo d’Ambas, ont proféré des menaces à l’encontre de Yaoundé mais aussi
des équipes logés dans les zones en conflits.

Rejoignez notre newsletter!