Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 18Article 628951

Actualités of Thursday, 18 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Noso: des ambaboys criblent un véhicule militaire de balles vers Bamenda

Le véhicule criblé de balles Le véhicule criblé de balles

• Bilan de l'attaque, 1 mort

• Il s'agit du militaire qui était au volant du véhicule

• Il aurait reçu plusieurs balles


Des informations parvenues à la rédaction de CamerounWeb indiquent que le véhicule qui était à environ 4 kilomètres de Bamenda a soudainement été attaqué par une horde de sécessionnistes.

L'attaque aurait duré quelques minutes, mai elle était particulièrement violente. L'on peut même, sans avoir été sur les lieux, se rendre compte de cette violence à travers les impacts des balles qui ont perforé le véhicule de partout.

Plusieurs soldats étaient à bord du véhicule, mais un seul est mort, selon un bilan non officiel, parvenu à la rédaction de CamerounWeb.

Rappelons qu'il y a environ 5 jours, un convoie militaire au retour d'une patrouille, est tombée dans une embuscade sécessionniste à Matazen dans la sous-division de Santa.

Le véhicule a sauté sous l'explosion des engins (EEI). Le piège aurait été placé par les éléments du général ambazonien Okoro. Le bilan de cette attaque sanglante est énorme, indique les sources. Au moins une dizaine de personnes ont été tuées.

"Trois gendarmes et cinq policiers des forces gouvernementales ont péri", précisent la source tout en indiquant la mort d'un civil et un Officier de police grièvement blessé.

L'attaque aurait été menée par un groupe mixte des forces Ambazoniennes. La localité de Matazen est sous une forte contrôle militaire actuellement. La route a été bloquée avec un cordon de sécurité, les voyageurs sont bloqués. Les militaires poursuivent les fouilles à la recherche de ces ambaboys auteurs de cette attaque meurtrière.

Cette attaque il faut le préciser coïncide avec le retour sur scène de No Pity, disparu des radars il y a plus d'un mois. Il a réapparu ce matin aux côtés de son ennemi Isubu. Les deux ont fait la paix.

Rejoignez notre newsletter!