Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 29Article 620986

Actualités Régionales of Wednesday, 29 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Njong Ngoto: révoltées, les populations séquestrent Fame Ndongo dans la brousse

A l'origine de leur colère, l'état désastreux des routes dans la localité play videoA l'origine de leur colère, l'état désastreux des routes dans la localité

• Les populations de Njong Ngoto sont en colère

• Elles réclament de meilleures infrastrures routières

• Une délégation conduite par Fame Ndongo a été bloquée en brousse


La saison électorale est vraiment mouvementée pour les cadres du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Les actes de violences constatés à travers tout le Cameroun dans le cadre des élections pour le renouvellement des organes de base du parti ont fait place à la colère des populations par rapport à l'absence des infrastructures routières. Ces dernières ont manifesté leur colère dans le fief du ministre de l'enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo, par ailleurs directeur de communication du Comité central du RDPC.

En effet, les populations de Njong Ngoto, un village situé dans la région de l'Est et dans le département de la Kadey, en ont marre. Elles ont bloqué la route Ebolowa-Kriki, vers Akom2 et paralysé le pont de Mvila Yeminssem, situé à une dizaine kilomètres d'Ebolowa. A l'origine de leur colère, l'état désastreux des routes dans la localité.
"Nous voulons la route ou plus de route ici", scandaient-elles.

Dépêchée sur les lieux, la délégation, conduite par les Ministres Jacques Fame Ndongo et Minette Libom Li Likeng et de plusieurs autres autorités à l'instar du Gouverneur de la Région du Sud ou encore du Président du Conseil Régional du Sud, a vécu des moments difficiles dans la brousse.

Les villageois les attendaient de pieds fermes. Elles ont usé de tous les moyens pour leur empêcher le passage. Pris de peur, les membres de la délégation étaient sortis de leurs véhicules et observaient de manière impuissante le mouvement d'humeur.
"Ces derniers ont marqué des points d'arrêts dans une trentaine de villages pour écouter les doléances des populations riveraines.
Les pourparlers qui se sont achevés après minuit ont été clôturés par quelques promesses fermes à l'instar de :
- l'accélération du processus d'extension du réseau électrique dans la zone concernée dès ce mercredi 29 septembre 2021;
- l'annonce des travaux de bitumage, pour ce qui est de la route, de la nationale N17 dès le milieu du mois d'octobre 2021.
Les barricades ont d'ores et déjà été levées en attendant la matérialisation des promesses.", a confié le journaliste David Eboutou.

Il faut souligner que les travaux de bitumage de cette route ont été lancés depuis mai 2020. Même si les travaux étaient censés durer pendant 36 mois, à ce jour, rien n'est encore visible sur le terrain. Les travaux devraient coûter 128,3 milliards de FCFA à l'Etat camerounais et ils seront réalisés par l'entreprise ICM Construction Limited.



Rejoignez notre newsletter!