Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 09Article 627607

Actualités Régionales of Tuesday, 9 November 2021

Source: Aurore Plus

Ngaoundéré: Atanga Nji au coeur d'une bataille à couteaux tirés entre l’évêque et l’Imam

Atanga Nji, ministre de l'Administration territoriale Atanga Nji, ministre de l'Administration territoriale

Dans une correspondance qui dénonce la montée de l’intégrisme islamique et les relents d’islamisation à Ngaoundéré, l’évêque régional de l’Eelc a retiré les pasteurs de sa congrégation de l’association camerounaise pour le dialogue interreligieux (Acadir).

C’est un nouvel épisode dans l’affaire EST UN NOUVEL ÉPISODE DANS L’AFFAIRE du port d’écusson par les élèves musulmans du collège de Mazenod que vient de connaître l’opinion publique à Ngaoundéré. Alors que l’on avait cru clos cette affaire avec la réunion tripartite organisée en septembre 2021 par Paul Atanga Nji, le ministre de l’administration territoriale (Minât), l’évêque régional de l’Eelc de la région synodale centre à Ngaoundéré, Maigari Alix Elogo vient de retourner le couteau dans la plaie.

Le jeudi 4 novembre 2021, l’homme de Dieu a saisi par courrier le président de l’antenne régional de l’Acadir, qui n’est rien d’autre que l’imam de la grande mosquée de Ngaoundéré, Cheihk Mamoud Ali, qui était à l’origine de la polémique. L’objet du courrier de Monseigneur Maigari Elogo Alix porte sur le retrait de tous les pasteurs de l’Eelc au sein de cette association des leaders religieux du Cameroun.

Dans son courrier largement relayé sur les réseaux sociaux et amplié à plusieurs autorités administratives et religieuses, l’évêque régional de l’Eelc justifie sa sortie à la suite des déclarations de l’imam de la grande mosquée de Ngaoundéré dans l’affaire dite de l’écusson du collège de Mazenod. «Suite à la sortie épistolaire de Monsieur l’imam de la grande mosquée de Ngaoundéré en date du 9 septembre 2021 fustigeant le port des écussons ayant ta forme de la croix sur la tenue du collège de Mazenod de Ngaoundéré.

Considérant les pressions à connotation intégriste antérieurement subies par le collège protestant de Ngaoundéré au sujet.de l’image de la croix sur son écusson, je viens parla présente vous informer de ma décision portant retrait de tous les pasteurs de ma région de compétence de l’Acadir» écrit Monseigneur Maigari Elogo Alix, évêque régional de l’Eelc.

L’homme de Dieu de poursuivre dans son courrier que cette situation est motivée par la montée de l’is-lamisma radical et intégriste dans la ville de Ngaoundéré. «Au regard de nombreuses pratiques islamistes et islamisantes désormais généralisées dans la ville de Ngaoundéré et qui sont en violation du principe de la laïcité de l’État du Cameroun» relève Maigari Elogo Alix, la décision de l’Eelc portant le retrait de ses pasteurs de l’Acadir entre en vigueur le 15 novembre 2021

Cheick Mahmoud Ali que nous avons joint au téléphone s’est abstenu de tout commentaire sur le courrier que lui a adressé l’évêque régional de l’Eelc. Il s’est dit toute fois peiné par la décision prise par son frère, dans un contexte où lui pensait que le problème était déjà classé. Au sein de la communauté chrétienne et musulmane, l’opinion reste toujours divisée sur la sortie de l’imam de la grande mosquée de Ngaoundéré au mois de septembre. Selon certains responsables de l’Eelc, même le collège protestant de la ville de Ngaoundéré a fait l’objet de la polémique alimentée par l’imam qui est par ailleurs président de l’antenne régional de l’Acadir pour la région de l’Adamaoua

Rejoignez notre newsletter!