Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 10 02Article 422351

General News of Monday, 2 October 2017

Source: investiraucameroun.com

Ngaoundéré: 13 agents du fisc accusés de détournement de fonds


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Huit employés de la direction générale des Impôts qui ont été en service à la recette régionale des Impôts de Ngaoundéré, dans la partie septentrionale du Cameroun sont actuellement en détention à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé, la capitale du pays.

Avec cinq autres collègues, encore en liberté, ils font l’objet de poursuites judiciaires devant le Tribunal criminel spécial (TCS), juridiction d’exception mise en place, il y a quelques années au Cameroun, pour traquer les prévaricateurs de la fortune publique.

Selon nos sources, après avoir été tous suspendus de leurs fonctions par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, à la suite d’un contrôle diligenté dans les services de la recette des Impôts de Ngaoundéré, ils sont désormais poursuivis pour détournement de deniers publics d’un montant estimé à plus de 200 millions de francs Cfa.

Ces détournements, apprend-on de bonnes sources, ont été perpétrés au moyen du non-versement des frais de timbres fiscaux. A en croire les résultats de la mission de contrôle ayant découvert le pot-aux-roses, ces manœuvres ont eu lieu sur la période allant de janvier 2015 à juillet 2016.

Pour rappel, le 26 juillet 2017, le ministre des Finances avait déjà signé des décisions sanctionnant quatre fonctionnaires indélicats en service à la direction générale des Impôts et à la direction générale du Trésor, pour leur implication présumée dans la distraction d’une enveloppe de 1,3 milliard de francs Cfa ; au moyen du gonflement volontaire des émoluments de près de 600 agents publics.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter