Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 05Article 626980

Actualités of Friday, 5 November 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO : voici le plan du gouvernement pour sevrer les séparatistes en armes

Les Séparatistes lourdement armés Les Séparatistes lourdement armés

• L’Etat veut renforcer la sécurité maritime

• Le gouverneur de la région anglophone du Sud-Ouest estime que les séparatistes utilisent la mer pour s’approvisionner au Nigéria

• Les populations seront mises à contribution


Depuis 2017, la zone anglophone du Cameroun est secouée par un interminable conflit armé, opposant les forces loyalistes à des groupes séparatistes qui veulent l’indépendance de leur zone. Malgré les moyens impressionnants de l’armée camerounaise, elle ne parvient pas à prendre le dessus sur les groupes séparatistes qui multiplient eux aussi des coups spectaculaires. Certains chefs séparatistes n’hésitent même pas à exhiber leur arsenal de guerre avec lesquels ils mettent en déroute les troupes de Yaoundé. Mais d’où proviennent les armes qu’utilisent les groupes séparatistes ? Yaoundé semble avoir une réponse et veut désormais fermer les canaux.

Pour ce faire, le Cameroun veut se donner les moyens pour renforcer la sécurité le long de sa frontière avec le Nigeria pour freiner la contrebande des armes et les enlèvements. Cette annonce a été faite ce jeudi par un haut responsable. Bernard Okalia Bilai, gouverneur de la région anglophone du Sud-Ouest où un conflit armé séparatiste est en cours, a déclaré que les combattants sécessionnistes utilisaient la mer dans le département de Ndian de la région pour faire entrer clandestinement des armes dans le pays. "Nous sommes la porte d'entrée de notre pays par la mer et la sortie. Ce point d'entrée et de sortie ne devrait pas devenir un boulevard pour les criminels qui transportent des armes, des munitions et d'autres articles militaires dans notre pays", s'est ainsi exprimé M. Bilai devant la presse lors de l'installation officielle du nouveau préfet du département de Ndian qui partage une frontière longue avec le Nigeria.

Ce département littoral est le théâtre d'affrontements entre les forces gouvernementales et les combattants séparatistes, rappellent des observateurs locaux. En juin dernier, des hommes armés ont kidnappé cinq hauts fonctionnaires du département pour rejoindre le Nigeria, dont l'un a été tué et les quatre autres sont toujours portés disparus, d'après des sources locales. "J'appelle la population à protéger les fonctionnaires qui viennent servir ici. Je ne comprends pas comment, dans un endroit où les gens se connaissent, cinq délégués du département ont disparu et un a été tué. Nous devons mettre fin à cette situation", a ajouté le gouverneur.

Il y a aussi quelques semaines les autorités camerounaises avaient affirmé pour la première fois que les Séparatistes anglophones bénéficient de l'appui des terroristes venus de l'extérieur.

Rejoignez notre newsletter!