Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 24Article 629941

Actualités Régionales of Wednesday, 24 November 2021

Source: La Nouvelle Expression

NOSO : un pseudo 'General NO PITY' interpellé à Foumbot

Il utilisait le nom du redoutable 'General No Pity' pour terroriser la population Il utilisait le nom du redoutable 'General No Pity' pour terroriser la population

Il utilisait le nom du redoutable ‘’General No Pity” actif dans la Région du Nord-Ouest, pour terroriser la population.

“General No pity”. Ce nom des frissons à tous ceux qui suivent l’actualité de la crise dans les Régions anglophones du Cameroun, plus précisément dans la Région du Nord-Ouest où ce chef de guerre séparatiste, a avec ses troupes, instauré un climat de terreur. La triste réputation qu’il a acquise grâce aux atrocités mises à son actif, est capitalisée par certains brigands. L’un d’eux vient de tomber dans les mailles de la brigade de gendarmerie de Foumbot.

Au moment de son interpellation lundi 22 novembre dernier, il avait deux cartes nationales d’identité. Connu sous le nom de Mefire Ibrahim; il avait en sa possession un récépissé de carte nationale d’identité où c’est plutôt le nom Njoya Youssoufa qui figurait. «Quand je me suis évadé de prison, il fallait bien que je puisse continuer à marcher. C’est pour. cela que j’ai fait une deuxième carte d’identité. Je savais bien que j’étais recherché», explique-t-il d’un sang-froid mirifique.

Évadé en août 2020, de la prison secondaire de Foumbot selon des sources policières, il a accru les motivations de sa traque ..près |e cambriolage il y a peu dans le domicile d’un opérateur économique de la localité. « Pendant que j’étais en déplacement, mon domicile a été cambriolé et plusieurs objets ont été emportés dont des vêtements et une casquette. Quand je marchais dans la rue des jours après, j’ai vu quelqu’un qui arborait la même casquette. Je ne me suis pas aussitôt affolé, j’ai attendu qu’il soit plus proche de moi et j’ai bondi sur lui », relate cette victime.

Après avoir neutralisé ce présumé malfrat, la brigade de gendarmerie de Foumbot, aussitôt alertée, va prestement se rendre sur le terrain. La fouille de ce hors-la-loi permettra de découvrir sur lui non seulement plusieurs vêtements et objets identifiées par la victime comme les siens, mais aussi deux poignards.

Selon la victime, ce n’est pas la première fois qu’elle est la cible de sans foi ni loi. «Il m’a déjà visité trois fois», précise-t-elle. Au cours de l’une de ses visites, informe-t-elle, il s’est présenté comme le «Général No Pity» et a demandé que l’argent lui soit donné rapidement parce que la maison était déjà encerclée par ses “éléments”.

Cette stratégie, renseigne le commandant de la de gendarmerie de Foumbot n’est pas anodine. «Il a embêté les populations de Foumbot depuis plus d’un an aujourd’hui. Une batterie a été mise sur pied pour l’arrêter. Et ce dernier, lorsqu’il opérait, il se déguisait et se présentait comme l’un des lieutenants de “No Pity”, ce qui a créé une psychose chez les populations qui croyaient que c’était un séparatiste alors qu’il rien était rien. Il mettait la casquette des “amba boy’s”pour davantage faire peur à la population», confie l’adjudant chef Rosny Théodore Zeng Edou.

Le présumé malfrat et pseudo “général No Pity”, a été mis à la disposition de la justice qui se chargera de statuer sur son sort.

Rejoignez notre newsletter!