Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 14Article 628297

Actualités Régionales of Sunday, 14 November 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: sanglants combats entre les éléments de No Pity et un autre groupe armé

No Pity le général ambazonien No Pity le général ambazonien

Deux groupes sécessionnistes s'affrontent actuellement en zone anglophone, d'après les informations parvenues à la rédaction de camerounweb.

No Pity et ses éléments des Marines Forces of Bambalang sont en confrontation intense contre des hommes armés de Ambazonia Defence Forces (ADF) à Ngoketunja. Ce groupe sécessionniste, indique le journaliste anglophone Michel Biem Tong, est dirigé par Ayaba Cho Lucas.

D'après le développement du journaliste, les hommes du ADF viennent en renfort à l'armée camerounaise pour combattre No Pity et ses éléments déployés en masse sur le terrain.

Le bilan de ces combats n'est pas encore défini mais à l'allure où vont les combats, cela risque d'être considérable.


NOSO: recherché depuis des semaines par le BIR, No Pity signe son retour !

Le 'général ambazonien' donne signe de vie après s'être déclaré blessé gravement par les militaires du BIR, tantôt mort, tantôt capturé, tantôt en cavale. L'armée camerounaise s'est donnée les moyens pour traquer depuis des semaines No Pity en vain. Une nouvelle base militaire a d'ailleurs été créee à Sop, située dans le département du Bui et la commune de Jakiri (Région du Nord-Ouest) à cet effet. Les informations rapportées ont pa rla suite indiqué que le général ambazonien est protégé par certains dignitaires de l'armée qui lui filait les notes secrètes des services de renhseignement.

No Pity a réussi à leur filer entre les mains. Mais ce 13 novembre, "le général ambazonien" fait une fois de plus son apparition. Il a été aperçu aux côtés d'un autre général ambazonien du nom de Isubu.

"J'ai appris que j'étais mort, le chat a 9 vies moi j'en ai 18. J'ai appris que j'étais recherché, s'ils ne m'ont pas retrouvé, ils ne m'ont pas cherché", a-t-il déclaré.

D'après les informations, les deux généraux furent des adversaires mais ils ont finalement réussi à enterrer la hache de guerre. Que cache cette nouvelle collaboration soudaine entre No Pity et son ennemi d'hier? Le journaliste en exil Michel Biem Tong bien qu'ayant apprécié cette retrouvaille entre les deux généraux met en garde No Pity contre Isubu, qui d'après lui, est un produit du régime Biya. "No Pity devrait se méfier de ce rapprochement car Isubu flirterait déjà avec les ADF d'Ayaba Cho, milice du régime", déclare le journaliste.

L'armée de son côté ne dort pas. Elle prépare un dernier assaut final contre les sécessionnistes armés. Elle compte sur sa nouvelle base militaire de Sop qui abrite déjà des centaines de soldats. Ces derniers sont actuellement déployés dans tout le département de Bui dans le cadre des préparatifs des assauts.

Rejoignez notre newsletter!