Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 03Article 631369

Actualités of Friday, 3 December 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: le corps du 'Général A2', proche de No PITY, retrouvé dans un état de composition

Les militaires camerounais seraient à l’origine de la mort de ce dernier play videoLes militaires camerounais seraient à l’origine de la mort de ce dernier

• Le 'Général A2' a été retrouvé mort

• Il était proche du "General NO PITY"

• Une guerre interne secoue le mouvement sécessionniste


C’est encore un coup dur porté au tout puissant chef de guerre ambazonien « General NO PITY ». Après l’arrestation du « Commando Denis », dans la nuit du vendredi 26 novembre 2021 à Tadu (département de Bui) par les éléments du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), c’est au tour de son allié « Général A2 » de Bui de trouver la mort.

Selon une source proche du mouvement sécessionniste d’Ambazonie, le corps sans vie du « Général A2 » a été retrouvé ce jeudi 02 décembre 2021 dans un état de décomposition avancé. La même source précise que toutes les armes qui lui ont été remises par le « General Insobu » ne lui ont pas servi face à la colère des militaires camerounais qui seraient à l’origine de la mort de ce dernier.

« Général A2 » avait été aperçu, il y a quelques jours aux côtés de « NO PITY » lors d’une sortie pour dénoncer les attaques du « General Insobu » de Bui contre leur personne. Pour l’heure, l’armée camerounaise n’a pas encore communiqué sur cet évènement.

Mais il faut souligner que le mouvement sécessionniste est violemment secoué par une crise interne sans précédent. Ainsi, assiste-t-on à des affrontements entre groupes rivaux entrainant d’énormes pertes en vies humaines.





GUERRE INTERNE

La guerre interne qui oppose les différents groupes sécessionnistes d'ambazonie prend une autre tournure. Depuis quelques temps « No Pity » et certains chefs séparatistes ambazoniens dans le Bui se sentent fragiliser et réduit à cause de l'attaque de certains groupes.

Selon des sources concordantes, en quête du territoire face à son rival « Isubu », « NO PITY » et son entourage d'au moins 18 combattants se sont lancés dans un nouveau recrutement à Djottin et Noni bref dans le Bui. Cette opération est mise en mal par le nouveau "homme fort" de Bui, le "General Isobu" qui a organisé une marche dénommée "WE SAY NO TO NO PITY" c'est à dire "Nous disons non à « NO PITY » mais disons oui a un autre qui est Isubu".

Dans un message audio posté ces dernières 24 heures sur les réseaux sociaux, "NO PITY" affirme avoir tenté des pourparlers avec « Isubu » afin d'aplanir les divergences et que, contrairement à ses attentes, ce dernier a chassé ses émissaires à coups de fusils.

Suite à cet incident, "NO PITY" décide de procéder à l'arrestation de son "ennemi" suivie de son élimination. Selon lui, « Isubu » serait de mèche avec l'armée camerounaise pour son assassinat.

Il met en garde certains leaders sécessionnistes de la diaspora qui financent « Isubu » dans sa lutte et les invite à descendre sur le terrain.

Rejoignez notre newsletter!