Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 07Article 627196

Actualités of Sunday, 7 November 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: l'armée prépare une attaque massive contre les 'Buffalos' de Nyonga

Les Ambazoniens interdisent la circulation des véhicules entre 18h et 6h play videoLes Ambazoniens interdisent la circulation des véhicules entre 18h et 6h

• Les sécessionnistes de Bali Nyonga interdisent la circulation des véhicules entre 18h et 6h

• Les forces gouvernementales préparent une attaque massive contre les Buffalos de Nyonga

• Le sous-préfet a interdit la circulation des motos pendant trois mois



Les combattants sécessionnistes d'Ambazonie de Bali Nyonga situé dans la région du Nord-Ouest, ont décidé de restreindre la circulation des véhicules entre 18h et 6h le long de l'autoroute Bamenda-Bali-Batibo-Mamfe. L'information est contenue dans un message audio adressé par les leaders sécessionnistes.

En effet, dans le message audio, le porte-parole des "Buffalos de Nyonga", a déclaré que l'ordre d'interdire le mouvement pendant cette période a été donné par leur chef de guerre communément connu sous le nom de "Grand Pa".

Ainsi, les véhicules devraient cesser de circuler à partir de 20 heures tous les jours. Bien que la raison de cette restriction n'ait pas été donnée, le porte-parole a déclaré qu'ils sont conscients que les forces gouvernementales préparent une attaque massive contre les Buffalos de Nyonga.
"Il n'y aura pas de paix tant que le propriétaire de la maison ne sera pas autorisé à dormir en paix", a-t-il déclaré.

Il faut préciser qu'au cours des derniers mois, les autorités de Mezam et les forces de l'Ambazonie se sont engagés dans une lutte de leadership pour le contrôle de la localité. Après que le sous-préfet ait interdit la circulation des motos pendant trois mois, les Ambazoniens ont également interdit la circulation des véhicules jusqu'à nouvel ordre.

Avant que les deux interdictions ne soient levées, les civils continuent de payer un lourd tribut, leurs déplacements vers l'école, le marché, les commerces et les fermes étant paralysés.

Rejoignez notre newsletter!