Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 13Article 623161

Actualités of Wednesday, 13 October 2021

Source: www.camerounweb.com

NOSO: No Pity annonce d'autres combats et s'adresse à l'ONU et au pouvoir d'Etoudi !

No Pity le général ambazonien play videoNo Pity le général ambazonien

• No Pity a félicité les groupes d'autodéfenses ambazoniens pour leurs derniers combats

• Le soldat ambazonien s'est adressé au pouvoir de Yaoundé

• Il avertit l'ONU que les sécessionnistes vont multiplier les attaques contre l'armée si elle ne fait rien pour stopper la crise




En zone anglophone, des sources déplorent la multiplication des attaques des combattants sécessionnistes aux engins explosifs et le bilan alarmant de ces combats contre les militaires. Dans un message audio publié le lundi 11 octobre, le 'général Ambazonien' No Pity s'adresse à ses élements et les félicite pour les résultats satisfaisants de ces derniers jours.

Par ailleurs, le redoutable soldat que le pouvoir de Yaoundé cherche à neutraliser, a tenu à indiquer que les troupes armées des amba boys vont poursuivre les combats contre l'armée camerounaise "jusqu'à ce que la communauté internationale tienne ses promesses en ce qui concerne le droit du peuple ambazonien".

La récente visite du PM Dion Ngute à Bamenda et le travail qu'il a engagé aux côtés des autorités locales pour trouver une solution à la crise de plus de 4 ans déjà, n'a pas ému le redoutable soldat qui s'est adressé directement au pouvoir de Yaoundé et à L'ONU.

"Allez dire à ces dirigeants du Cameroun qu'il n'y aura ni paix, ni stabilité, ni solution juste et durable au conflit anglophone à moins que le Conseil de sécurité de l'ONU n'assume ses responsabilités en répondant franchement et fermement aux pratiques agressives et expansionnistes des forces camerounaises", s'est adressé le général No Pity au pouvoir de Yaoundé.

Il s'est appeanti sur le rôle que l'ONU est censée jouer dans la résolution de la crise anglophone et la met en garde que le " conflit pourrait dégénérer et déstabiliser certaines parties du Cameroun si rien n'est fait". "La guerre fait déjà rage à Ground Zero. Et ses dangers et ses répercussions ne peuvent être évités si les Nations Unies continuent d'ignorer la crise au lieu de la résoudre", a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que dans la journée de mardi 12 octobre 2021, au moins 12 soldats camerounais sont morts lors des attaques lancées contre le convoi de l'armée le long de la route Bamenda-Wum.




Rejoignez notre newsletter!