Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 15Article 636667

Actualités of Saturday, 15 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Mouelle Kombi et Manaouda Malachie pourraient aller à Kondengui après la CAN

Mouelle Kombi et Manaouda Malachie Mouelle Kombi et Manaouda Malachie

Le ministre camerounais des sport et son collègue en charge de la Santé public sont déjà au cœur de plusieurs scandales financiers rocambolesques qui auraient pu les envoyer en prison depuis l'année dernière. Mais, selon des révélations du journaliste Remy Ngono, les deux ministres pourront aller en prison pour Sabotage de la CAN, juste après l'évènement.

En effet, il est reproché au ministre Mouelle Kombi et à son collègue Manaouda Malachie d'avoir pris des décisions responsables de la désertion des stades par les Camerounais. Cette information révélée par Remy Ngono (pour ce qui concerne Manaouda Malachie) a aussi été révélée par le magazine français Jeune Afrique, sous un autre angle, dans un article publié dans sa version en ligne.

Déjà cité dans plusieurs scandales, le ministre de la santé aurait bien voulu se passer de cet incident. Manaouda Malachie croyait bien faire en élaborant avec la Confédération africaine de Football, l’un des plus contraignants protocoles sanitaires du moment. Le ministre sur instruction de sa haute hiérarchie voulait éviter à tout prix une explosion des cas de contamination durant la CAN 2021 au Cameroun. Il en a fait un peu trop.

Les Camerounais n’arrivent pas à accéder aux stades qui sont désespérément vides depuis le début de la compétition. Des ministres, maires, préfets et autres autorités administratives et politiques proches du RDPC mettent des bus à la disposition des jeunes afin de rallier les stades en vain.

Selon Jeune Afrique, cette situation inquiète le ministre.
« Alors que chaque spectateur doit produire un test PCR ou antigénique négatif (en plus d’être vacciné), les services de Malachie Manaouda s’inquiètent des dysfonctionnements constatés sur Mamal Pro, la plateforme numérique mise en place par le ministère censée centraliser les données médicales des supporteurs.

Le ministre craint de se voir reprocher le peu d’affluence constaté dans les stades accueillant la compétition – excepté à l’occasion des rencontres des Lions indomptables”, révèle Jeune Afrique.

Au sein de la classe politique camerounaise, des voix s’élèvent pour dénoncer le protocole sanitaire instauré par Malachie Manaouda et la CAF.

Cabral Libii fait partie de ces Camerounais qui sont montés au créneau pour demander au COCAN d’abandonner le contrôle des pass sanitaires afin
de faciliter l’accès au stade. Le député parle d’un désastre .

"Le protocole sanitaire inopportun de la CAF produit des effets désastreux. Les stades sont vides. Inimaginable au Cameroun! Il est encore temps de rectifier. Les camerounais aiment le foot. Malgré tout chers compatriotes, allons dans
les stades. Vivons pleinement notre CAN!", a-t-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!