Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 21Article 624271

Diasporian News of Thursday, 21 October 2021

Source: Contributor

Meurtre de Caroline: les Camerounais de la Belgique préparent un assaut contre Biya

La fillette Caroline La fillette Caroline

Suite aux événements malheureux et déplorables qui se sont déroulés la semaine dernière à Buea, la capitale régionale du sud-ouest du Cameroun, les associations camerounaises, réunies au sein de la diaspora camerounaise combattant au Royaume de Belgique, portent à la connaissance des Camerounais et amis du Cameroun qu'''un silence et non-violent" sera organisé à Bruxelles le samedi 23 octobre de 13h à 15h, devant l'ambassade du Cameroun à Bruxelles

Zone de rassemblement : Place Vanderkindere et dépose-minute, Ambassade du Cameroun à Bruxelles (Avenue Brugmann 131, 1190 Bruxelles).


Code vestimentaire : Noir

Chacun devra apporter des bougies et des callicots

Ne pas montrer son indignation face aux atrocités commises dans notre pays, c'est être complice. Levons-nous pour dire non à ces divers échecs

Hier Ngarbuh, avant-hier Kumba, aujourd'hui Buea. Il est temps d'agir

Pour le CO
Le Secrétaire


Drame de Buéa: Manifestation publique non violente le samedi 23 octobre de 13 à 15h à Bruxelles



Suite aux évènements malheureux et déplorables survenus la semaine dernière à Buea, la capitale régionale du Sud-ouest Cameroun, les associations Camerounaises, réunies au sein de la diaspora Camerounaise combattante du Royaume de Belgique portent à la connaissances des Camerounais et amis et du Cameroun qu'un rassemblement silencieux et non violent sera organisée à Bruxelles le samedi 23 octobre de 14h à 15h, devant l'ambassade du Cameroun à Bruxelles

Lieu de rassemblement Place Vanderkindere et point de chute, Ambassade du Cameroun à Bruxelles ( Avenue Brugmann 131, 1190 Bruxelles).

Code vestimentaire : Noir

Chacun devra se munir des bougies et callicots

Ne pas manifester son indignation face à des attrocités dans notre pays, c'est être complice. Levons nous pour dire Non à ces manquements divers

Hier Ngarbuh, avant-hier Kumba, aujourd’hui Buea. Il est temps d'agir

Pour le C.O
Le secretariat

Rejoignez notre newsletter!