Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 09Article 632263

Actualités of Thursday, 9 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Massacre en cours à Kousseri : le président Tchadien alerte Paul Biya

Le président Tchadien alerte Paul Biya Le président Tchadien alerte Paul Biya

• Le massacre se poursuit à Kousseri

• Des milliers de Camerounais ont fui la région pour le Tchad

• Le président Tchadien interpelle Paul Biya

La situation est hors de contrôle dans la ville de Kousseri et ses environs dans la région de l’Extrême-Nord. Les affrontements intercommunautaires ont pris une nouvelle tournure avec les violents affrontements qui ont eu lieu mercredi 08 décembre 2021. Un conflit foncier entre les communautés arabes et Mousgoum est au cœur du drame qui se joue dans cette partie du Cameroun depuis bientôt une semaine. Les premiers affrontements qui ont eu lieu le dimanche avaient occasionné 19 pertes en vie humaines et des milliers de déplacés vers le Tchad. Le massacre de mercredi a poussé le président tchadien, le général Mahamat Idriss Deby Itno a déclaré l’urgence humanitaire.

« Une urgence humanitaire est provoquée au Tchad par les conflits intercommunautaires qui sévissent au Cameroun et au Soudan. Deux pays voisins immédiats de notre pays. Ces récents conflits ont engendré la fuite du Cameroun de plus de trente mille personnes », a-t-il indiqué, chiffrant à 30 mille le nombre de déplacés camerounais qui ont fui les atrocités au Cameroun pour se retrouver au Tchad.

« La fuite du Cameroun de plus de trente mille personnes pour chercher refuge au Tchad. A ceux-là s'ajoutent des milliers d'autres personnes forcées à fuir, ces derniers jours, les confrontations intercommunautaires au Darfour pour trouver un havre de paix à l'Est du Tchad », précise le jeune général qui a pris les mesures nécessaires pour l’accueil de ces déplacés. « Face à cette situation préoccupante, le Gouvernement a été instruit à prendre toutes mesures appropriées. Aussi, je voudrais inviter mes compatriotes à faire preuve de solidarité et d’hospitalité vis-à-vis de ces personnes forcées à quitter leur pays pour se sauver ».

Le silence du Cameroun


Au Cameroun, le drame en cours à Kousseri ne semble pas préoccupant pour autant le gouvernement. Aucune communication officielle des premières autorités du Cameroun n’a été faite depuis dimanche alors que les actes de violence se poursuivent à Kousseri. Face à l’inaction des autorités camerounaises, le Tchad appelle la communauté internationale à réagir.

« Je tiens en outre à appeler la communauté internationale à agir promptement, pour fournir l'assistance nécessaire à ces nouveaux réfugiés qui ont fui le Cameroun et le Soudan pour se réfugier au Tchad », a lancé le président tchadien.

Le Cameroun est confronté à des crises sécuritaires dans de nombreuses régions. Dans l’Extrême-Nord, ces conflits intercommunautaires s’ajoutent aux attaques criminelles des groupes armés islamiques. L’armée camerounaise est également confrontée aux affres des groupes armés séparatistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis 2017. Selon la résolution des députés de l’Union européenne en date du 25 novembre 2021, plus de 3000 personnes ont déjà perdu la vie dans ces deux régions du Cameroun.

Rejoignez notre newsletter!