Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 10 07Article 422816

General News of Saturday, 7 October 2017

Source: cameroun-info.net

MINUSCA: fin de mission pour le 3è contingent camerounais

Le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, a présidé le mercredi 4 octobre 2017 au Quartier Général de Yaoundé, à la cérémonie de prise d’armes, marquant le désengagement en République centrafricaine (RCA) du 3e contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la RCA (MINUSCA).

Pour Joseph Beti Assomo, le retour du 3a contingent camerounais de la MINUSCA, est un moment d’intense solennité décidé par le Chef de l’État, chef des armées, Paul Biya. Il s’agissait de «célébrer et exalter l’engagement du Cameroun en Centrafrique, mais aussi, et surtout, de renforcer le moral des troupes, galvaniser les hommes, améliorer leurs conditions de vie», rapporte Cameroon Tribune en kiosque ce jeudi 5 octobre 2017.

L’autre objectif, apprend-on, était d’éloigner le spectre des troupes tentées par le désordre qui ne doit plus que relever du passé. Et de s’enorgueillir «du dévouement, de la bravoure, du sens du devoir, de l’esprit de cohésion, de leur faculté d’adaptation et de l’engagement» avec lesquels nos soldats se sont acquittés de leur mission. Ce qui leur a valu la satisfaction générale des autorités centrafricaines et camerounaises, et la reconnaissance internationale des Nations unies pour le travail bien fait, avec en prime, l’attribution de la médaille des Nations unies à chacun d’entre eux, écrit Cameroon Tribune.

Le ministre de la Défense leur a ensuite transmis les félicitations du Président Paul Biya pour la qualité du travail accompli en Centrafrique, avant de leur recommander de rester dignes du label des Nations unies. «Bon retour au pays», leur a lancé Joseph Beti Assomo. Un retour qui, selon Cameroon Tribune, risque fort de ne pas être de tout repos, compte tenu de l’environnement sécuritaire.

«Ils peuvent donc à tout moment, être rappelés pour servir partout où besoin se fera sentir. Seule note triste, l’absence de deux soldats tombés au combat pour le maintien de la paix en Centrafrique. Un hommage particulier leur a été rendu par le ministre de la Défense», peut-on lire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter