Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 11 07Article 425495

General News of Tuesday, 7 November 2017

Source: journaldu cameroun

Lutte contre l’apatridie: le HCR appelle à garantir le droit à la nationalité pour tous

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) appelle les gouvernements à mettre ainsi fin à la discrimination, l’exclusion et la persécution que subissent au quotidien les populations apatrides.

L’exhortation du HCR est contenue dans le rapport « Nous sommes chez nous, ici » Minorités apatrides en quête de citoyenneté », qu’a commis l’institution à la suite d’une série d’entretiens conduits, entre mai et juin 2017, avec des personnes appartenant à des groupes minoritaires apatrides.

Ce rapport met en évidence l’anxiété quotidienne des personnes reconnues apatrides quant à leur intégrité, leur sécurité, leur économie, l’accès aux soins et à l’éducation. Et pour cause, ces personnes ne sont reconnus comme des ressortissants d’aucun pays, et ne bénéficient par conséquent pas des droits octroyés par des juridictions des pays.

« Nous sommes chez nous, ici » Minorités apatrides en quête de citoyenneté » revèle que 10 millions de personnes dans le monde sont touchées par le phénomène d’apatridie. Les communautés Rom (Macedoine), Karana (Madagascar), Pemba et Makonde (Kenya), en sont concernées.

Même si le Cameroun n’est pas évoqué dans ledit rapport, de nombreuses personnes y sont exposées au risque d’apatridie. Il s’agit principalement d’enfants dont les naissances ne sont pas déclarées et des adultes se retrouvant dans la même situation.

D’autres Camerounais se retrouvent pour des raisons diverses tels que certains mariages contractés avec des étrangers, les problèmes issus de la démarcation territoriale – comme cela est le cas pour une partie de la population de la péninsule de Bakassi – et des migrations de certains groupes spécifiques de personnes. Les attaques terroristes dont le Cameroun est la cible depuis plus de trois ans contribue à accentuer les risques d’apatridie dans l’Extrême-Nord.

Des actions de sensibilisation sur les risques d’apatridie sont menées dans le pays par des équipes du Hcr, elles visent les autorités et les populations. De même, des opérations d’identification des personnes exposées à ce phénomène ainsi que les facteurs favorables à cette situation ont lieu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter