Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 29Article 625684

Actualités of Friday, 29 October 2021

Source: Le Messager

Les journalistes politiques du Cameroun 'réorganisent' le sommet Afrique-France

Christophe Guilhou et le Club Po refont le Sommet Christophe Guilhou et le Club Po refont le Sommet

A l’initiative du Club des journalistes politiques du Cameroun, un dîner débat télévisé est prévu ce jour à la résidence de l’ambassade de France à Yaoundé, avec pour point d’orgue, les grandes leçons à retenir du rendez-vous du 8 octobre dernier à Montpelier.

Silence, on débriefe ! Trois semaines après la tenue du 28e Sommet Afrique-France qui a réuni dans le Sud de l’Hexagone, plus de 2.000 personnes, jeunes, société civile et des intellectuels, le Club Po refait le match. Mis en veilleuse à cause des restrictions liées à la pandémie du Coronavirus, le « Café politique » de l’Association des journalistes politiques du Cameroun n’a pas trouvé meilleur sujet que ce conclave placé par le président français, Emmanuel Macron, sous le signe du renouveau de la relation entre l’Afrique et la France.

Pour l’occasion, c’est Christophe Guilhou qui ouvre les portes de sa résidence à Yaoundé pour permettre à ses hôtes, de revisiter les grandes lignes de ce rendez-vous présenté comme une tribune pour rénover les relations compliquées de la France avec le continent africain.

Dans une formule diner-débat télévisé mûri et pensé par Rodrigue Tongue, président du Club Po et son bureau, l’échange entre le diplomate français et les hommes de médias tournera autour de la configuration, la structure, les nouvelles options de l’Élysée en rapport avec la tenue de ce Sommet et bien évidemment un panorama sur certains sujets en débat au cours de ce conclave.

Lumière sur l’aide au développement

Il sera également question d’évoquer les attentes de Paris pour les relations entre la, France et l’Afrique, la Françafrique, les « parrainages » supposés ou réels des Chefs d’Etat, la politique africaine de l’Élysée, le soutien militaire etc…

Mieux, dans un environnement où les rapport entre le pays de Macron et le continent africain assimilent a une politique déguisée d’assistanat permanent, l’occasion permettra également à Christophe Guilhou de faire le point sur l’aide au développement avec encrage sur l’Agence française de développement (Afd) qui célèbre ses 80 ans, son rôle et ses missions, les montants des enveloppes, la taille des projets, le profil des entreprises adjudicataires, les mécanismes de l’aide au développement et la modalité de l’accès à cette aide parfois querellée.

C’est dire que toute la lumière sera faite sur ce « nouveau sommet », selon la terminologie officielle, censé marquer un changement méthodologique et de perception des rapports entre la France et l’Afrique. Ce diner-débat pourra pourquoi pas, mettre sur la table la fameuse affaire Achille Mbembe.

L’intellectuel camerounais réputé de la période postcoloniale, a été cloué au pilori par certains universitaires africains pour avoir osé accepter la main tendue de Macron en recueillant, sans tabou ni autocensure, les griefs des populations d’Afrique subsaharienne francophone à l’endroit des choix diplomatiques français en Afrique.Début des hostilités :19h30 !

Rejoignez notre newsletter!