Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 03 28Article 409355

General News of Tuesday, 28 March 2017

Source: yaoundeinfo.com

Les enseignants réclament 60 mois d'arrièrés de salaire


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ils ont décidé de faire entendre leur voix, par un mouvement d’humeur pacifique qu’ils ont entamé hier 27 mars devant l’esplanade du ministère des finances. Ils sont 20.000 enseignants issus de plusieurs promotions de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) qui réclament à l’Etat 54 à 60 mois d’arriérés de salaire. Depuis bientôt 5 ans la plupart de ces jeunes camerounais n’ont pas perçu leur salaire. Les plus chanceux en ont reçu une partie. Ce qu’ils appellent les 2/3. Et même pour avoir ces 2/3 il faut monnayer lance un jeune enseignant en colère, qui ajoute qu’il en est de même pour avoir le rappel du salaire. En d’autres termes un réseau de corruption s’est déjà installé dans ce circuit. Des faits que ces jeunes enseignants ont décriés hier à Yaoundé.

Selon des sources, c’est au Ministère des finances que tout est bloqué car tous les documents de leurs dossiers concernant le Ministère des enseignements secondaires, et le Ministère de la fonction publique et de la réforme administrative, sont conformes. D’où le choix de l’esplanade du ministère des finances pour ce mouvement d’humeur. Une interpellation claire du Ministre des finances Alamine Ousmane Mey. En fin de soirée, l’on a appris qu’une délégation interministérielle a entamé des négociations avec les grévistes. Pour qu’une solution soit trouvée d’ici la fin du mois d’avril.

Actuellement pour aller au travail, ce sont des amis parents et connaissances qui trouvent l’argent de poche à ces jeunes enseignants qui croupissent dans la mendicité, la misère et la pauvreté. Une situation qui les rend vulnérables et les expose à toutes sortes de déviances dans l’exercice de leur de métier. Même si leur mouvement d’humeur était pacifique, la présence des forces de l’ordre était effective. Pour éviter des débordements.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter