Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 10 15Article 448779

General News of Monday, 15 October 2018

Source: journalducameroun.com

Le sous-préfet de Yaoundé 4ème interdit la conférence de presse du MRC

Les autorités camerounaises interdisent, pour la première fois depuis le vote du 7 octobre 2018, une conférence de presse du Mouvement pour la renaissance du Cameron (MRC). De tels rassemblements sont organisés presque tous les deux jours depuis que Maurice Kamto, le candidat de ce parti politique, s’est autoproclamé vainqueur de la présidentielle le 7 octobre dernier.

LIRE AUSSI: Une organisation internationale déclare Maurice Kamto gagnant du scrutin

Dans un arrêté signé ce lundi, le sous-préfet Georges Bassilekin interdit cette conférence de presse au motif de « menace grave à l’ordre public » et « manifestation non déclarée ».

L’ordre du jour de cette conférence de presse n’a pas été révélé. Mais, elle survient aux lendemains de la clôture du recensement des votes par la commission nationale, laquelle a donné Paul Biya vainqueur du scrutin avec plus de 70% des voix. Ses deux principaux rivaux, Maurice Kamto et Cabral Libii, suivent avec 14% et 6% des votes. Le MRC a contesté ces résultats.

LIRE AUSSI: Maurice Kamto rejette les résultats de la Commission de recensement des votes

Cette interdiction survient trois jours après que des policiers ont débarqué sur le lieu de la conférence de presse que donnaient certains cadres du MRC, vendredi, dans le domicile d’Albert Nzongang à Douala. Ils étaient envoyés par le préfet du Wouri, pour mettre un terme à cette réunion. La situation est revenue au calme sans aucun autre incident.