Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 22Article 633859

Actualités of Wednesday, 22 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Le gouverneur de l'extrême nord violemment pris à partie par des réfugiés camerounais au Tchad

Le gouverneur de l'extrême nord ici saluant des sinistrés (archives) Le gouverneur de l'extrême nord ici saluant des sinistrés (archives)

• Plusieurs milliers de Camerounais sont actuellement au Tchad

• Ils ont fui les violences intercommunautaires

• Le préfet du Logone et Chari leur a rendu visite hier mardi



La visite du préfet du Logone et Chari aux réfugiés camerounais qui ont fui les violences intercommunautaires dans le Logone et Chari ne s'est pas passée comme prévue.


D'après nos sources, l'autorité et sa suite ont failli être lynchés par les réfugiés camerounais en colère à Oundouma, dans le camps des réfugiés au Tchad.


"le gouverneur de l'Extrême-Nord, Bakari Midjiyawa a raccourcir sa visite et a quitté les lieux sous la menace des victimes qui ont trouvé ses propos injurieux a leur encontre. L’armée tchadienne a facilité son exfiltration et celle de sa suite pour le Cameroun", nous apprend une source.

Rappelons que des milliers de personnes ont fui les conflits intercommunautaires dans l’extrême nord du Cameroun pour se réfugier au Tchad.

Ces combats sont le résultat d'un conflit foncier entre les communautés Choa Arab et Mousgoum, dans le canton d'El Birké. Plusieurs autres personnes ont été blessées dans les affrontements qu'a encore une fois connus cette zone de l'extrême-nord du Cameroun.

Le bilan était de 19 morts. Selon Zina Dalaina, sous-préfet du Logone-Birni le bilan des affrontements intercommunautaires ayant eu lieu dimanche à Logone-Birni dans l’Extrême-Nord du Cameroun, s'est alourdi à 19 morts.

"Les affrontements qui avaient débuté dimanche entre les communautés Arabes Choa et les Mousgoums, se sont poursuivis lundi faisant des nouvelles victimes", a indiqué le sous-préfet.

"Le bilan provisoire est de 19 morts, dont 18 Arabe Choa et un Mousgoum, et cinq blessés du côté Mousgoum. Ces affrontements se sont poursuivis dans des villages hors du Logone-Birni. Six villages ont été incendiés. Dans le département du Mayo Danay où cohabitent ces deux communautés, des boutiques appartenant aux Arabes Choa ont été mis-à-sac et incendiées", a relaté le sous-préfet.

Rejoignez notre newsletter!