Vous-êtes ici: AccueilActualités2023 04 26Article 720848

Actualités of Mercredi, 26 Avril 2023

Source: www.camerounweb.com

Le face-à-face très attendu : les langues se délient autour du procès-verbal d'audition de Danwe

Les révélations choquantes de RSF dans l'affaire de l'assassinat de Martinez Zogo Les révélations choquantes de RSF dans l'affaire de l'assassinat de Martinez Zogo

Arnaud Froger a atterri au Cameroun il y a quelques jours pour continuer le travail d’investigation que son organisation Reporters sans frontières (RSF) avait commencé et qui leur avait permis de dévoiler des noms des commanditaires de l’assassinat du journaliste radio Martinez Zogo.

Seulement, quelques zones d’ombre ou incohérences existent toujours dans la démarche de l’Organisation non gouvernementale selon le lanceur d’alertes Boris Bertolt qui met la puce à l’oreille des observateurs avec ses explications ci-dessous.

« Dans ses investigations au Cameroun, Arnaud Froger n’a pas rencontré Me Mbuny, l’avocat de Justin Danwe, le chef du commando dans l’assassinat de Martinez Zogo.

Arnaud Froger, le chef du bureau investigations de Reporters sans frontières (RSF) a séjourné au Cameroun. Dit-il pour poursuivre les investigations sur l’assassinat de Martinez Zogo. Il arrive dans un contexte où son organisation a prétendu détenir un procès-verbal manuscrit de Justin Danwe dans lequel il raconterait ce qui s’est passé.

Arnaud Froger a pris contact jeudi dernier avec les avocats de Jean-Pierre Amougou Belinga, pour dit-il écouter leur version. Les avocats du PDG du groupe Vision 4 ont refusé de le rencontrer, arguant que cette démarche professionnelle aurait dû être faite avant la publication des rapports de RSF dont de nombreux points se sont révélés par la suite faux sur la base des résultats de l’enquête préliminaire.

RSF a d’abord publié un document sans aucune prudence, aucune vérification préalable, pour ensuite entreprendre des démarches de vérification. Oups ! Persistant dans leur démarche, Arnaud Froger au Cameroun n’a pas contacté Me Mbuny, l’avocat de Justin Danwe pour s’assurer ne serait-ce que ce qu’il présente comme procès-verbal d’audition de Justin Danwe en est bel et bien un ; son contenu pouvant faire l’objet d’autres débats.

Arnaud Froger n’a engagé aucune démarche visant donc à écouter l’avocat de celui qu’il dit avoir obtenu ses déclarations. Me Mbuny dit avoir découvert que Arnaud Froger est au Cameroun à partir des réseaux sociaux et l’avoir seulement vu à la télé et précise-t-il : "Je riais seulement en l’écoutant". C’est tout dire.

Non seulement, Me Mbuny précise n’avoir jamais eu connaissance de ce prétendu procès-verbal de Danwe détenu par RSF, mais en plus il a déclaré sur les antennes de Canal 2 quelques jours après sa publication que son client n’avait jamais cité des membres du gouvernement, mais alors aucun, au cours de ses échanges avec les enquêteurs.

Questions : 1- Qui d’autre que l’avocat de Danwe peut confirmer ou infirmer l’existence d’un procès-verbal d’audition de son client qui de plus ne figure pas dans les éléments du dossier transmis au commissaire du gouvernement.

2- Comment expliquer que Arnaud Froger arrive au Cameroun pour selon lui faire de l’investigation et ne cherche pas à rencontrer l’avocat de Danwe ? 3) Quelle enquête de terrain un journaliste peut faire s’il n’écoute pas toutes les parties ? 4) Pourquoi n’a-t-il pas rencontré le colonel Etoundi Nsoe qu’il a accusé d’avoir reçu et distribué de l’argent aux membres du commando, lequel est désormais libre, blanchi par les enquêteurs ?

La conclusion coule donc de source : Arnaud Froger sait qu’il a "ndem" comme ceux qui ont malicieusement affirmé que le colonel Nsoe avait corroboré toutes les déclarations de Danwe contenues dans ce faux procès-verbal.

Et au lieu de se répandre en excuses et éviter peut-être d’éventuels procès en diffamation, il persiste dans l’erreur. Le respect de RSF se fonde sur sa quête permanente de justice et de vérité et non sur sa persistance dans la manipulation. Justice pour Martinez Zogo ».