Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 26Article 630217

Actualités of Friday, 26 November 2021

Source: Bee Nagam Brillant

'Le fédéralisme communautaire sera un échec et Cabral le politique communautaire'

Une annonce de la sortie de livre de Cabral Libii Une annonce de la sortie de livre de Cabral Libii

Dans une tribune publiée il y a quelques heures, l’activiste politique Bee Nagam Brillant passe au crible le "fédéralisme communautaire", thème du livre et en même temps programme politique que vend le président du PCRN Cabral Libii depuis quelques semaines. Pour M. Nagam, le "fédéralisme communautaire est très dangereux".

Ci-dessous la tribune en intégralité

---



"En portant ce projet très peu convenable pour une nation, il a voulu s'attirer la sympathie des partisans de la fédération Ekang et frère de l'autre rive tout en exaltant le sentiment du grand bassa!! Sauf qu'en faisant sa il se met à dos le reste du Cameroun !

Je ne vois pas comment il pourra convaincre les anglophones du sud-ouest qu'il qualifie de Douala à rejoindre les Sawa du littoral; alors même qu'une partie du Cameroun séparée de la partie francophone après la décolonisation à décidé de ne plus rien avoir avec le Cameroun et de rejoindre le Nigeria !

Pensent-ils que les Yabassien que nous sommes, allons accepter vivre avec les Douala qui nous qualifient de Sawa de second rang ? Nous voici avec l'affaire EEC, au tour d'un Sawa de diriger l'église, la communauté a désigné un Yabassien et les Douala ont dit qu'un Yabassien n'est pas Sawa ! Depuis lors on bagarre dans les tribunaux !

A Douala (Bali) les vrais Douala cette fois, ont cassé en 24h le statut de Um Nyobe! Qu'ils ne voulaient pas d'un bassa fut-il héro chez eux ! Beta un manga Bell!

Tenez, dans la Sanaga maritime même, les Adiés et les Bakoko n'aiment pas quand on les assimile aux Bassas, d'autre les qualifient d'envahisseurs a Edea et de s’accaparer de tout, en plus d'être violent !

Les anglophones du nord-ouest ne peuvent accepter être associé aux Bams bien que ce soit la même culture, car la trajectoire historique est très différente et les aspirations entend que entité pas toujours corrélation elle !

Le souci d'un grand nord (comme entité unique) est ancré chez tous les fils du septentrion qui se sentent très différente des Sudiste !

Ils ont aussi le sentiment d'être méprisé par "le grand sud" perçus comme des sous citoyens ils doivent resserrer les rangs tout comme les Bamilékés pour résister aux Ekangs qui représentent plus de 50% de la fonction publique plus de 60%de l'administration territoriale, la police et l'armée ! et qui dit être l'ethnie fait pour diriger et donc tout le monde connaît leur hostilités aux étrangers ( c'est dans cette Zone que les nordistes avaient été traqués et les boutiques brûlés après le coup d'état manqué, ce dès hommes du centre sud est qui ont par la suite mené la répression contre les gens du grand nord! : Ahidjo lui-même le dit dans un interview à RMC) ; Les populations de cette zone ont également et régulièrement pour habitude traquer et réprimer les anglophones (crise électorale de 92, Début de la crise du Noso: ils ont appelé à éradiquer les anglophones sur les médias de leur ressortissants , sur les plateaux de télévision et réseaux sociaux ils sont les plus va en guerre !);

Les Bamilekes - Bamoun sont victimes régulièrement des intimidations avec pillages des boutiques dans la grande centre et ceci avec la bénédiction de l'ordre dirigeant conduit par un fils de la localité puisque jamais ,les auteurs de ces actes n'ont été inquiétés!

Le fédéralisme communautaire va aussi au-delà des revendications communautaires, engendrer les revendications religieuses dans le grand nord; et ça l'élite du nord ne peut pas l'accepter !

En fin le fédéralisme communautaire est fait pour capter l'électorat du grand centre (sud -centre -est) et une partie des Sawa ! Sur la fibre de proximités sociologiques. Sauf que si le RDPC survit à Paul Biya, c'est un fils du centre qui prendra les commande et les ressortissants du grand centre, fidèle au communautarisme, voteront a plus de 60% pour lui !il aura des voix dans son Nyon Ekelle et gagnera dans la Sanaga maritime ! Douala sera très compliqué pour lui,. Yaoundé aussi ! Il est donc progressivement en train de se positionner comme un homme politique communautaire !!t n'ont plus accepter de rattacher à l'ouest même s'il sont de la mm famille ! Les deux ont la mm culture mais la mentalité hérité de la colonisation anglophones # francophone et les trajectoires sont très différentes.

Le souci d'un grand nord est ancré chez tous les fils du septentrion qui se sentent très différente des Sudiste ! Ils ont aussi le sentiment d'être méprisé par "le grand sud" perçus comme des sous citoyens ils doivent resserrer les rangs tout comme les Bamilekes pour résister aux Ekangs qui représentent plus de 50% de la fonction publique plus de 60%de l'administration territoriale, la police et l'armée ! et qui dit être l'ethnie fait pour diriger et donc tout le monde connaît leur hostilités aux étrangers (c’est dans cette Zone que les nordistes avaient été traqués et les boutiques brûlés après le coup d'état manqué, ce dès hommes du centre sud est qui ont par la suite mené la répression contre les gens du grand nord! : Ahidjo lui-même le dit dans un interview à RMC).

Les populations de cette zone ont également et régulièrement pour habitude traquer et réprimer les anglophones ( crise électorale de 92. ; Début. de la crise du Noso: ils ont appelé à éradiquer les anglophones sur les médias de leur ressortissants , sur les plateaux de télévision et réseaux sociaux ils sont les plus va en guerre !!); Les Bamilékés - bamoum sont victimes régulièrement des intimidations avec pillages des boutiques dans la grande centre et ceci avec la bénédiction de l'ordre dirigeant conduit par un fils de la localité puisque jamais ,les auteurs de ces actes n'ont été inquiétés!

Le fédéralisme communautaire va aussi au-delà des revendications communautaires, engendrer les revendications religieuses dans le grand nord; et ça l'élite du nord ne peut pas l'accepter !

En fin le fédéralisme communautaire est fait pour capter l'électorat du grand centre (sud -centre -est) et une partie des Sawa ! Sur la fibre de proximité sociologique. Sauf que si le RDPC survit à Paul Biya, c'est un fils du centre qui prendra les commande et les ressortissants du grand centre, fidèle au communautarisme, voteront a plus de 60% pour lui !il aura des voix dans son Nyon Ekelle et gagnera dans la Sanaga maritime ! Douala sera très compliqué pour lui. Yaoundé aussi ! Il est donc progressivement en train de se positionner comme un homme politique communautaire!"

Rejoignez notre newsletter!