Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 16Article 428737

General News of Saturday, 16 December 2017

Source: cameroon-info.net

Le député Richard Wallang transféré d’urgence à l’hôpital central de Yaoundé


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La 3e session ordinaire de l’année législative 2017 de l’Assemblée nationale tenue du 14 novembre au 13 décembre à Yaoundé, joue les prolongations dans le registre des faits divers.

En effet, hier vendredi 15 décembre 2017, l’honorable Richard Wallang blessé au cours d’une manifestation de protestation le 08 décembre à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle par l’honorable Patricia Ndam Njoya, a été admis en urgence à l’hôpital centrale de Yaoundé.

« Chers collègues, Hon. Wallang Richard croupi depuis le matin dans sa chambre. A cause d'une douleur aiguë dans son bras droit, i ; a été amené aux urgences de l'Hôpital Central de Yaoundé, ce jour 15-12-2017 aux alentours de 17H00 par Hon Kwei Andrew et Hon Salomon Douvogo.

Le bras enflé a été opéré par un chirurgien de cet hôpital qui a été appelé en urgence pour intervention. L'on y a retiré des débris de chevalet. Je vous passe du liquide qui en est sorti. Après le pansement, le médecin a exigé que Hon Wallang reste à sa disposition pendant au moins 10 jours pour pansement et observation. Une radiographie a été prescrite pour demain. Hon Zondol et moi-même avons rejoint nos collègues. On a injecté le trabar 100mg comme antidouleur et un autre produit pour qu'il puisse dormir. Je vous en supplie chers collègues, de prier tous afin que la situation ne se complique davantage…» informe un post publié hier vendredi 15 décembre dans le forum des députés. Cameroon-info.net a pu se procurer une copie.

Comment un député atteint par un projectile à la tête, se retrouve avec un bras opéré ? « Je ne suis pas médecin Monsieur. Vous avez vu à la télé le député saigné au niveau de la tête mais les conséquences peuvent se répandre sur une autre partie de son corps. La preuve, alors qu’on croyait que l’honorable Wallang allait déjà bien, on a été surpris de le voir à nouveau mal » commente un député RDPC interrogé par cameron-info.net

Des voix s’élèvent déjà chez certains élus RDPC, parti majoritaire, pour réclamer la levée de l’immunité parlementaire de l’honorable Patricia Ndam Njoya, afin que cette dernière réponde de ses actes devant la justice. Rappelons que peu de temps après son acte, l’élue UDC avait séance tenante présenté ses excuses à son collègue qu’elle n’a nullement visé et avec qui elle n’a aucun problème antérieurement à cet acte.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter