Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 10Article 627784

Actualités of Wednesday, 10 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Le Sous-préfet de Yaoundé II interdit le sit-in du FDC et promet un jeudi noir aux ‘perturbateurs’

Vue du palais des congrès où devrait se tenir la manifestation Vue du palais des congrès où devrait se tenir la manifestation


• Le Front des Démocrates camerounais avait projeté un sit-in ce jeudi

• La manifestation devrait se tenir devant le Palais des congrès

• Le Sous-préfet de Yaoundé II interdit la manifestation et prévient




Se dirige-t-on vers un jeudi noir à Yaoundé ce 11 novembre 2021 ? Cette question a tout son sens au regard du communiqué que vient de sortir le sous-préfet de Yaoundé II qui interdit catégoriquement la manifestation lancée par le Front des Démocrates Camerounais (FDC).

En effet, le FDC avait appelé à un Sit-in devant le Palais des Congrès ce jeudi 11 novembre 2021. Cette manifestation vise non seulement des Directeurs généraux et leurs adjoints, mais aussi, les présidents des Conseils d’Administration dont les mandats sont arrivés à expiration depuis plusieurs années. L’intention avait été formulée dans une déclaration de manifestation « pacifique » et « républicaine » du président national du Front des Démocrates camerounais (FDC), Dénis Emilien Atangana adressée au Sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 2.

Mais ce dernier n’attend pas laissé faire cette manifestation. Il vient de sortir un avertissement dans ce sens.
« Est et demeure interdite, à compter de la date de la signature de la présente décision, la manifestation publique projetée le 11 novembre 2021 à 11 heures, par le Front des Démocrates camerounais (FDC) », peut-on lire dans l’article 1er de sa décision.

Le Sous-préfet de Yaoundé II a d’ailleurs les consignes pour mater au besoin les « récalcitrants ». « La brigade de Gendarmerie de Mbankolo, le Commissaire de sécurité publique du 8ème Arrondissement et le Commissaire Spéciale de Yaoundé II sont chacun en ce qui le concerne, chargés de l’application de la présente décision qui sera enregistrée et communiquée partout où besoin sera », précise sa décision.

Au cas où certains envisageraient de défier l’autorité, l’ambiance risque d’être électrique ce jeudi.
Notons qu’en effet, le FDC en choisissant le Palais des Congrès comme lieu de ce sit-in, voulait profiter de l’ouverture de la session parlementaire pour interpeller les députés et sénateurs sur la situation. « Notre position est que les députés et sénateurs ne sauraient examiner et voter le budget 2022 alors qu’une bonne partie de ce budget sera gérée par 120 personnes hors-la-loi », justifie Dénis Emilien Atangana.

Rejoignez notre newsletter!